Retour

Les Français aux urnes pour le second tour des législatives

Le vote a commencé dimanche en France métropolitaine pour le second tour des élections législatives, dernier chapitre de la séquence électorale du printemps qui a vu la consécration d'Emmanuel Macron à la présidence.

Toute la question est de savoir quelle sera l'ampleur exacte de la majorité présidentielle, une semaine après le premier tour qui s'est traduit par une vague en faveur des candidats de La République en marche et le reflux des formations traditionnelles, soit le Parti socialiste, Les Républicains et le Front national.

Selon les dernières projections des instituts de sondage, le parti du nouveau chef de l'État, allié au MoDem, pourrait obtenir de 430 à 470 sièges sur les 577 que compte l'Assemblée nationale.

La coalition de droite serait quant à elle réduite à moins de 100 députés, celle constituée des alliés de gauche à une trentaine, peut-être moins. La France insoumise pourrait en obtenir de cinq à 17 et le Front national, une poignée.

« Aucun risque d'absolutisme », a déclaré Emmanuel Macron, mercredi, en conseil des ministres, tandis que ses adversaires politiques ont brandi la menace d'une majorité toute puissante comme argument électoral.

L'autre enjeu de ce second tour porte sur le niveau de la participation et sur la capacité des formations historiques à remobiliser leur électorat.

La semaine dernière, 51,30 % des électeurs inscrits se sont abstenus, un record pour des législatives sous la Ve République.

Les bureaux de vote sont ouverts jusqu'à 18 h 00 (heure locale) et 20 h 00 (heure locale) dans les grandes villes.

Pour suivre notre couverture en mobilité, c'est par ici »

Plus d'articles

Commentaires