Retour

Les grands-parents ne seront pas visés par le décret migratoire de Donald Trump

Un juge fédéral d'Hawaï a élargi jeudi la liste des personnes issues de six pays à majorité musulmane, visées par le décret migratoire de Donald Trump, qui peuvent demander des visas.

Le juge Derrick Watson a ordonné au gouvernement de ne pas imposer l'interdiction d'entrer aux États-Unis aux grands-parents, aux petits-enfants, aux beaux-frères, aux belles-soeurs, aux oncles, aux tantes, aux nièces, aux neveux et aux cousins de personnes vivant aux États-Unis.

« "Le bon sens" dicte que les grands-parents font partie de la "famille proche" », a souligné le juge Watson dans sa décision.

La Cour suprême avait autorisé la mise en oeuvre du décret migratoire de Donald Trump, à condition que toute personne qui entretient « une relation de bonne foi avec une personne ou une entité aux États-Unis » puisse y entrer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine