Retour

Les incendies de forêt pratiquement maîtrisés en France

Les autorités françaises disent être sur le point de maîtriser la plupart des feux de forêt qui ravagent la Côte d'Azur depuis quatre jours et qui ont forcé l'évacuation de 12 000 personnes.

Les foyers d’incendie ont été maîtrisés dans les Bouches-du-Rhône et la situation s’améliore à Bormes-les-Mimosas dans le département du Var, ont indiqué les services d’urgence français au terme d’une nouvelle nuit de lutte contre les flammes.

L’amélioration des conditions météorologiques a favorisé le travail des pompiers. Le vent a faibli et changé de direction, mais les pompiers craignent des « reprises » en raison de la sécheresse qui sévit sur la région.

Les citoyens et touristes évacués de Bormes-les-Mimosa - où 10 000 personnes ont dû quitter dans la nuit de mardi à mercredi - ne peuvent toujours pas rentrer et doivent demeurer dans les abris d'urgence. L’incendie « n'est pas complètement fixé, mais on est en train de gagner la partie », a indiqué le lieutenant-colonel Michaël Bernier de la direction de la sécurité civile.

« La situation a évolué dans le bon sens, mais il y a des reprises liées à des rafales de vent », a-t-il précisé. Le feu a dévoré 1600 hectares de forêt et de maquis, mobilisant plus de 500 pompiers, dont certains venus en renfort d'autres départements.

Toujours dans le Var, la situation demeure plus délicate à Artigues où une « grosse reprise » s’est déclarée hier soir, selon les secours.

Au total, ce sont plus de 7000 hectares de végétation qui ont brûlé au cours des trois derniers jours dans le sud-est de la France et en Corse. « On donne priorité aux feux naissants, donc on espère avoir le soutien des moyens aériens », ont précisé les secours qui ont dû faire face à « pas mal » de départs de feux. Ils ont réussi à maîtriser ces feux naissants notamment grâce aux avions bombardiers d'eau.

Dans les Bouches-du-Rhône, trois incendies sont « maîtrisés ». Ils demeurent toutefois « sous surveillance active » en raison d’un vent d'ouest soufflant jusqu'à 35 km/heure qui doit balayer la région au cours de la journée. Les pompiers des Bouches-du-Rhône devaient recevoir le renfort, ce matin, de 80 hommes venus du nord de la France.

Les policiers ont arrêté plusieurs personnes se trouvant à proximité de nouveaux foyers d’incendie. Ils sont soupçonnés de les avoir allumés accidentellement.

Sécheresse au Portugal

Au Portugal, plus de 2000 pompiers continuent de lutter contre les incendies dans l’ensemble du pays, mais les foyers les plus actifs se retrouvent dans le centre du pays. Un immense incendie a fait 64 morts et plus de 200 blessés dans cette même région, le mois dernier.

Le plus important foyer d’incendie se trouve à Varzea dos Cavaleiros, dans la région de Castelo Branco, où quelque 950 pompiers continuent de lutter contre les flammes et tentent de freiner leur progression. Ils profitent d’une accalmie du vent et d’une légère baisse des températures.

Depuis le début de l’année, 75 000 hectares de forêts ont été ravagés par les flammes au Portugal, un sommet au cours des 10 dernières années. Une sécheresse sévère ou extrême frappe 80 % du territoire portugais.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine