Retour

Libération à Hong Kong de trois leaders de la révolte des parapluies

Trois figures du mouvement démocratique hongkongais dit des parapluies, dont le jeune militant Joshua Wong, ont été déclarées libres mardi en dernier appel.

Pendant plus de deux mois en 2014, des dizaines de milliers de manifestants, essentiellement des étudiants et d'autres jeunes, avaient campé sous des tentes, afin de défendre la démocratie à Hong Kong.

Les parapluies étaient devenus le symbole de cette mobilisation, les manifestants les utilisant alors comme boucliers face aux bombes à poivre et aux matraques de la police.

Joshua Wong, 21 ans, Nathan Law, 24 ans, et Alex Chow, 27 ans, initialement condamnés à des peines avec sursis et à des travaux d'intérêt général, s'étaient vu en août dernier, sur appel du parquet, infliger des peines allant de six à huit mois de prison.

Ils avaient été libérés sous caution en novembre dans l'attente du jugement en appel de leurs condamnations.

Les cinq juges de la Cour d'appel définitif, la plus haute juridiction hongkongaise, ont donc annulé les condamnations mardi. Mais ils ont prévenu que, dans un souci de faire respecter l'État de droit à Hong Kong, « les manifestants qui participeront à des mouvements illégaux violents » seraient soumis à des décisions plus strictes.

Les trois militants se sont inquiétés de l'arrêt de la Cour d'appel, disant craindre que des militants ne soient injustement condamnés pour désobéissance civile.

« À l'avenir, peut-être que de plus en plus de militants vont être arrêtés à cause de cette décision sévère [...]. Nous devons encourager les gens à se battre pour leurs droits », a déclaré Joshua Wong.

Hong Kong, ancienne colonie britannique, est repassé dans le giron de la Chine populaire en 1997, Pékin s'engageant alors à maintenir un degré élevé d'autonomie en vertu du principe « un pays, deux systèmes ».

Les craintes de voir Pékin renforcer son emprise sur l'ex-colonie ont cependant alimenté un mouvement en faveur de la démocratie et de la défense des libertés prévues par la Constitution de Hong Kong.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 faits que vous ignoriez sur les rêves





Rabais de la semaine