Retour

Lourd bilan d’attentats terroristes en France depuis Charlie Hebdo

Depuis la sanglante attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo, il y a deux ans, les attentats djihadistes ont fait plus de 200 morts en France.

À l’occasion de ce triste deuxième anniversaire de l'attentat contre le journal, le 7 janvier 2015, et contre l’épicerie Hyper Cacher, deux jours plus tard, des centaines de personnes se sont rassemblées à Paris pour honorer les 17 défunts.

Au total, 11 employés de Charlie Hebdo ont été tués, dont des dessinateurs de grand renom. Au magasin Hyper Cacher, trois clients et un employé ont été assassinés.

Le lendemain de l’attaque de Charlie Hebdo menée par les frères Kouachi, Amédy Coulibaly avait tué une policière à Montrouge, en banlieue de Paris.

Charlie Hebdo a ouvert le bal de l'attaque à l'arme légère et de l'attaque indiscriminée.

Stéphane Berthomet, spécialiste en affaires policières

Plus récemment, en juillet 2016, l’attentat de Nice, qui a fait 84 morts, a eu lieu. En novembre 2015, la France subissait la pire attaque terroriste de son histoire, exécutée au Bataclan entre autres, causant 129 morts et faisant 300 blessés.

Pour de nombreux Français, le terrorisme est devenu une réalité bien présente dont il faut tenir compte.

On n’est pas immune, mais on n’a plus la même naïveté que dans les années précédentes. On a une certaine vigilance. [Il y a] des changements dans certaines lois.

Sami Aoun, politologue spécialiste du Moyen-Orient, à l'Université de Sherbrooke

Souvenir indélébile

Lors de l’hommage aux victimes de Charlie Hebdo et Hyper Cacher, une « toile participative » a été déroulée au pied de la célèbre statue représentant une allégorie de la République, située au milieu de la place parisienne.

Le rassemblement découlait d’une initiative de l'Association française des victimes du terrorisme (AfVT).

On ne pouvait pas ne pas être là

Guillaume Denoix de Saint Marc, directeur général de l'AfVT

Charlie Hebdo toujours en vie

Après avoir été hébergée par le journal Libération, la rédaction de Charlie Hebdo a emménagé dans des locaux tenus secrets, et fortement protégés.

Les 12 millions d'euros (environ 17 millions de dollars canadiens) gagnés avec les ventes records du numéro des survivants sont consacrés en grande partie à la sécurité des lieux, en raison des nombreuses menaces reçues, comme l'a indiqué l'avocat du journal, Christophe Thévenet, au réseau de télévision français BFMTV.

L'argent doit aussi permettre au magazine de lancer de nouveaux projets.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine