Retour

Lula désigné chef du secrétariat du gouvernement brésilien

L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a été nommé mercredi au poste de chef du secrétariat du gouvernement, a annoncé la présidence sur son compte Twitter.

Cette décision, annoncée après une réunion entre la présidente Dilma Rousseff et ses plus proches conseillers, devrait offrir à l'ancien chef de l'État un certain degré de protection par rapport à l'enquête qui le vise pour blanchiment d'argent.

Le communiqué de la présidence précise que Lula remplacera Jaques Wagner, appelé à occuper la fonction, nouvellement créée, de chef de cabinet.

Avec cette entrée au gouvernement de Lula, président de 2003 à 2010, les investigations le concernant pour blanchiment d'argent seront transférées du bureau du juge fédéral Sergio Moro à la Cour suprême.

Dilma Rousseff et Lula, qui fut son mentor, sont éclaboussés par le scandale Petrobras, qui porte sur un système complexe de surfacturations et de dessous-de-table au sein de la compagnie nationale des pétroles.

Lula est notamment accusé de blanchiment d'argent et d'usurpation d'identité visant à dissimuler la possession d'un appartement en front de mer.

Des centaines de milliers de personnes ont défilé dimanche dans les grandes villes du Brésil pour exiger le départ de Rousseff, menacée parallèlement par une procédure de destitution.

L'enquête, en cours depuis près de deux ans, a déjà conduit à l'inculpation de plusieurs dizaines de cadres d'entreprises. Des alliés politiques et d'anciens collaborateurs de la présidente ont été arrêtés.

Le retour de Lula à Brasilia pourrait par ailleurs se traduire par un bouleversement de la politique budgétaire du pays, l'ancien président ayant appelé à plusieurs reprises à l'arrêt de la politique d'austérité et à l'augmentation de la dépense publique.

Cette désignation a été immédiatement dénoncée par l'opposition. « La nomination de Lula est un affront fait aux Brésiliens qui sont descendus dimanche dans la rue », a déclaré le sénateur Ronaldo Caiado, l'un des nombreux chefs de file de l'opposition qui ont promis de contester cette décision devant la justice.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine