Retour

Lutte antiterrorisme : Trump veut resserrer radicalement l'entrée aux États-Unis

Le candidat républicain à la présidence des États-Unis, Donald Trump, a livré lundi sa vision d'une politique étrangère axée sur la destruction du groupe armé État islamique (EI) et des autres organisations terroristes et qui inclurait un resserrement des critères d'admission aux États-Unis.

Ces critères refléteraient les valeurs occidentales avec des questions sur la liberté de religion, l'égalité des sexes et les droits des gais. 

Depuis l'Université Youngstown State, en Ohio, l'un des États-clés de la campagne électorale, Donald Trump a amorcé son discours avec une longue déclinaison des actes terroristes commis aux États-Unis ou ailleurs dans le monde. 

Selon Donald Trump, les erreurs de Barack Obama et de l'ex-secrétaire d'État Hillary Clinton ont mené à l'essor de l'EI.

Il a l'intention d'organiser une conférence internationale à ce sujet et a déclaré qu'il travaillerait étroitement avec l'OTAN pour défaire l'organisation terroriste. En juillet dernier, il avait pourtant pris ses distances avec l'OTAN, affirmant que l'aide des États-Unis à ses alliés ne serait pas automatique en cas d'attaque.

Combattre le terrorisme

La politique étrangère de Donald Trump impliquerait de travailler avec quiconque partage l'idée de détruire l'EI et les autres organisations extrémistes, peu importe les autres divergences qui opposent ces nations et les États-Unis.

Donald Trump a d'ailleurs indiqué que la Russie et les États-Unis ont intérêt à travailler ensemble puisqu'ils sont visés par les actions du groupe armé État islamique. Il a ajouté qu'il faut lutter contre l'EI sur tous les terrains : financier, militaire, idéologique et numérique.

À titre de président des États-Unis, Donald Trump bloquerait l'accès aux médias sociaux et à Internet dans les pays islamiques qui font de la propagande et du recrutement pour l'EI. « Nous lutterons contre les terroristes, et brutalement (viciously) si cela est nécessaire », a-t-il prévenu.

La présidentielle américaine 2016 - notre section spéciale

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine