Retour

Macron remanie son gouvernement après quatre démissions

Le président français Emmanuel Macron a procédé mercredi à un large remaniement de son gouvernement, après la démission de quatre poids lourds de l'équipe du premier ministre Édouard Philippe.

Ces départs intervenus en l’espace de deux jours ont été provoqués par des « affaires » judiciaires relatives à des emplois fictifs au parti de François Bayrou, le MoDem, principal soutien politique du chef de l’État français.

Le parti centriste, qui perd ainsi trois ministres dont son chef M. Bayrou, n’est représenté que par deux ministres dans le gouvernement d’Emmanuel Macron. Il s’agit de Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre d’État, ministre de l’Intérieur, et de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées.

Le ministre de la Justice, François Bayrou, a annoncé sa démission du gouvernement ce mercredi, après que son nom eut été cité dans l’affaire d’emplois fictifs des assistants parlementaires européens du MoDem.

Le chef de l’État français a essayé de ratisser large en faisant appel à des personnalités issues autant de la droite que de la gauche.

Ainsi, Florence Party, du parti Les Républicains, est nommée ministre des Armées, Stéphane Travert, anciennement socialiste, hérite du département de l’Agriculture, Nicole Belloubet remplace Bayrou comme garde des Sceaux, alors que Nathalie Loiseau est chargée des Affaires européennes.

Pour sa part, Jacques Mézard se voit confier la mission de diriger le ministère de la Cohésion des territoires, en remplacement de Richard Ferrand, un proche de Macron, empêtré dans une enquête judiciaire.

Parité et nouvelles têtes

La nouvelle équipe gouvernementale désignée par Macron se caractérise par l’arrivée de nouvelles têtes, dont cinq secrétaires d’État.

Sébastien Leconnu et Brune Poirson sont nommés secrétaires d’État auprès du ministre de la Transition écologique; Jean-Baptiste Lemoyne est responsable du secrétariat d’État auprès du ministre de l’Europe, Benjamin Griveaux désigné secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, alors que Julien Denormandie secondera le ministre de la Cohésion des territoires.

Le nouveau gouvernement d’Édouard Philippe est plus à coloration de droite. Outre Bruno Le Maire à Bercy et Gérald Darmanin aux Comptes publics, deux nouvelles têtes estampillées Les Républicains, Jean-Baptiste Lemoyne et Sébastien Leconnu, font leur entrée dans le nouvel exécutif français.

Par ailleurs, le président français a réussi le pari de la parité, puisqu’ils sont désormais 15 hommes et autant de femmes à siéger au gouvernement.

Le premier ministre Édouard Philippe a réagi mercredi, après la démission du ministre de la Justice. Il a notamment dit partager l’avis de François Bayrou sur le fait qu’on ne pouvait pas démettre un ministre par le seul fait qu’une enquête le visait.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine