Retour

« Maison de l’horreur » : le couple californien plaide non coupable

Les parents des 13 enfants retrouvés affamés et maltraités dimanche dans la petite ville de Perris, en Californie, ont plaidé non coupables jeudi à une trentaine de chefs d’accusation, dont torture et séquestration.

David Turpin, 57 ans, et son épouse Louise Turpin, 49 ans, risquent de passer le reste de leurs jours derrière les barreaux : ils sont en effet passibles d'une peine allant de 94 ans d'emprisonnement à la prison à perpétuité, a indiqué le procureur du comté de Riverside, Mike Hestrin, jeudi. Leur caution a été fixée à 13 millions de dollars américains chacun.

Le père a aussi été accusé d'agression sexuelle sur l'une de ses filles, a noté le procureur, ajoutant que les accusations de torture et de séquestration n’incluaient pas le cadet de la famille, âgé de 2 ans.

L’adolescente de 17 ans, qui a réussi à s’échapper dimanche, aurait planifié sa fuite pendant deux ans, a-t-il souligné. C’est ainsi que les policiers ont découvert ses 12 frères et sœurs, âgés de 2 à 29 ans, attachés et affamés dans la résidence.

M. Hestrin a détaillé les conditions de vie alléguées des 13 enfants, de 2010 à dimanche dernier.

« Toute la famille vivait de nuit et dormait de jour », a-t-il souligné. David Turpin travaillait et le couple bénéficiait donc d’un revenu, a-t-il ajouté. « Ils pouvaient acheter des choses. Ils achetaient des jouets qu’ils ne déballaient jamais. »

Les enfants n'étaient pas autorisés à jouer et ne se lavaient qu’une fois par année, a indiqué le procureur. Ils pouvaient cependant écrire dans des cahiers qui seront utilisés comme preuve lors de l’enquête, qui en est toujours à ses débuts.

Des « chrétiens modèles »

Les parents de David Turpin et grands-parents des 13 enfants se sont dits choqués par ces allégations.

Tous les membres de la famille avaient l’air « heureux » et « en santé » ont raconté James Turpin et sa femme, Betty, à l'Associated Press. Le couple leur a rendu visite pendant cinq jours, il y a six ans, dans leur ancienne maison de Murietta, en Californie.

« Ils avaient l’air de n’importe quelle famille », a déclaré Betty Turpin, 81 ans. « Ils avaient de si bonnes relations entre eux. Ces enfants, c'était étonnant... Ils se parlaient en s’appelant mon chéri par ci, ma chérie par là. »

Elle ajoute que son fils lui a dit qu'il avait eu autant d'enfants parce que Dieu le voulait. « Je crois qu'ils étaient des chrétiens modèles. C'est difficile de croire à tout cela. Dieu sait ce qui est arrivé pendant ces années. »

Rétrospectivement, il y avait des signaux d'alerte, a de son côté estimé la soeur de Louise Turpin. Les visites étaient interdites, de même que des discussions avec les enfants via Skype, a expliqué mercredi Elizabeth Jane Flores sur la chaîne de télévision NBC News.

Une voisine des Turpin, Kimberly Milligan, a pour sa part déclaré qu'elle s'étonnait de ne pas voir ni d'entendre ces enfants. Une fois, elle a croisé trois d'entre eux, qui ne « voulaient pas avoir de conversation ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine