Le secrétaire général des Nations unies a désigné la militante pakistanaise Malala Yousafzai comme « messagère de la paix », le plus grand honneur qu'il puisse accorder à un citoyen.

Le porte-parole de l'Organisation des Nations unies (ONU), Stéphane Dujarric, a annoncé vendredi que la lauréate du prix Nobel de la paix pourra ainsi mettre les projecteurs du monde sur sa cause, soit l'éducation des filles.

La jeune femme de 19 ans assumera officiellement ce rôle à l'occasion d'une cérémonie, lundi, suivie d'une discussion sur cet enjeu avec le secrétaire général Antonio Guterres et des représentants de la jeunesse issus de partout dans le monde.

En 2014, Malala Yousafzai est devenue la plus jeune récipiendaire d'un prix Nobel pour son militantisme en matière d'éducation, dont elle revendique l'accès pour tous les enfants.

Sa campagne l'avait placée dans la ligne de mire des talibans, qui ont tenté de l'assassiner à proximité de sa résidence, dans le nord-est du Pakistan.

Grièvement blessée, elle avait été soignée au Royaume-Uni, où elle poursuit actuellement ses études.

Antonio Guterres a souligné son « engagement inébranlable envers les droits des femmes, des filles et de toutes les personnes », même face au danger.

Les « messagers de la paix » sont des personnalités publiques qui font don « de leur temps, de leur talent et de leur passion » afin de relever le niveau de compréhension du public quant aux activités des Nations unies dans leur domaine respectif.

Malala Yousafzai rejoint ainsi les rangs des acteurs Michael Douglas et Leonardo DiCaprio, de la primatologue Jane Goodall, de même que des musiciens Daniel Barenboim et Yo-Yo Ma.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine