L'ouragan Maria s'est abattu sur la Dominique, dans les Caraïbes, peu de temps après être devenu une tempête de catégorie maximale « potentiellement catastrophique », a indiqué lundi le Centre américain des ouragans (NHC).

L'ouragan a touché terre en Dominique vers 21 h 15 lundi soir, fouettant l'île caribéenne avec des vents de 260 km/h, selon le NHC.

L'oeil de l'ouragan se déplace sur l'île à une vitesse de 15 km/h en direction ouest-nord-ouest. Avant qu'il ne touche terre, la force des vents s'était intensifiée rapidement, passant en moins de trois heures de 175 à 215 km/h.

Les vents ont même arraché le toit de la résidence du premier ministre de la Dominique, Roosevelt Skerrit.

« Mon toit est parti. Je suis à la merci entière de l'ouragan. La maison est inondée », a-t-il écrit sur Facebook avant d'ajouter, quelques instants plus tard, qu'il avait été secouru.

Alors que Maria s'approchait de la Dominique, l'alerte maximale (« violette ») a été déclenchée, ce qui impose un confinement total des habitants, a expliqué le préfet Franck Robine.

Selon les prédictions des météorologues, Maria atteindra les Îles Vierges et Porto Rico d'ici mardi soir. Le NHC prévient que Maria devrait continuer de gagner en intensité pendant les 24 à 36 prochaines heures.

Le NHC prévoit de « dangereuses marées de tempête » de même que des « vagues destructrices » dans le sillage de Maria. Il précise que des ondes de tempête pouvant atteindre de 1,8 à 2,7 mètres pourraient être générées.

Des avertissements d’ouragan ont également été lancés pour la Guadeloupe – où les autorités ont ordonné l'évacuation des zones à risque –, Saint-Kitts, Nevis et Montserrat. Un avertissement de tempête tropicale est en vigueur pour Antigua-et-Barbuda, Saba, Saint-Eustache et Sainte-Lucie.

L’ouragan Maria s’approche de plusieurs îles qui ont été ravagées par le passage d’Irma, l’un des plus puissants ouragans jamais enregistrés en Atlantique, il y a un peu moins de deux semaines. Son chemin devrait prendre fin après avoir traversé Porto Rico, la République dominicaine et Haïti.

Affaires mondiales Canada a par ailleurs recommandé aux Canadiens d’éviter Anguilla, les îles Vierges britanniques, les îles Vierges américaines, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Le NHC a indiqué que l'œil de Maria traverserait les îles du Vent lundi soir, l'extrême nord-est de la mer des Caraïbes dans la nuit de mardi, et approcherait Porto Rico et les îles Vierges dans la nuit de mercredi.

À Porto Rico, le gouverneur Ricardo Rossello a déclaré l'état d'urgence et les autorités ont commencé la construction de 450 abris, où près de 68 000 personnes pourront trouver refuge. Ce chiffre pourrait monter à 120 000 selon l’impact de Maria. Dans l’attente de l’ouragan, les écoles ont été fermées et les grues des chantiers démontées.

Les autorités de la République dominicaine ont émis un avis recommandant aux citoyens de s’éloigner des zones côtières, plus propices aux inondations.

À la Barbade, plusieurs rues ont été inondées par les pluies diluviennes qui sévissent depuis dimanche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine