Retour

Matthew s’approche des côtes américaines, quatre États sur le qui-vive

Après avoir causé d'importantes destructions aux Bahamas, l'ouragan Matthew fonce vers la Floride avec des vents pouvant atteindre 195 km/h. Plus de deux millions d'Américains ont été sommés d'évacuer le littoral atlantique en Floride, en Géorgie, en Caroline du Sud et en Caroline du Nord.

Signe que les craintes sont grandes, le président américain a déclenché un plan d'urgence pour la Caroline du Sud, la Floride et la Georgie. Cela permet aux autorités fédérales de coordonner les secours et d'offrir les moyens nécessaires aux agences de secours.

Matthew se trouvait vers 2 h, vendredi, à 70 km au large de Vero Beach, entre Orlando et Miami, et à 125 km au large de Cap Canaveral, où se trouve la principale base de lancement spatiale des États-Unis.

L'ouragan a été rétrogradé tôt vendredi à la catégorie 3, sur une échelle de 5, après avoir été classé en catégorie 4, jeudi. Il demeure cependant « extrêmement dangereux », avertit le Centre national des ouragans (NHC). Il était aussi passé de catégorie 4 à 3 mercredi, après avoir traversé Haïti et Cuba.

Le NHC a indiqué que l'ouragan devait « passer près ou au-dessus de la côte est de la péninsule de la Floride jusque dans la nuit de vendredi » pour ensuite foncer vers le nord, en longeant la côte, vers la Georgie et la Caroline du Sud. 

Le NHC a évoqué jeudi un « impact potentiellement désastreux » sur la région, avant de se raviser et d'expliquer que l'ouragan devrait perdre de sa puissance d'ici les 48 prochaines heures.

Quelque 12 millions de personnes vivent dans la zone qui sera potentiellement touchée, allant de la côte atlantique du sud de la Floride à la Caroline du Sud en passant par la Géorgie. 

« C'est l'ouragan le plus puissant à toucher cette zone depuis des décennies », a indiqué le NHC, situé à Miami, qui a d'ailleurs lancé un avertissement de veille sur une large portion de la côte est américaine. Dans les faits, il s'agirait de la tempête la plus violente à s'abattre sur le nord-est de la Floride en 118 ans.

Les autorités sur un pied d'alerte

« N'allez pas faire de surf, n'allez pas sur la plage. Vous serez tués », a prévenu le gouverneur de la Floride, Rick Scott. « Le temps presse », a-t-il ajouté à l'intention de tous ceux qui tardent à se diriger vers l'intérieur des terres, de crainte que des embouteillages monstres ne se créent à la dernière minute.

La gouverneure de la Caroline du Sud, Nikki Haley, demande plus spécifiquement à ses concitoyens de se trouver à au moins 150 km du littoral. Selon elle, les eaux pourraient monter « beaucoup plus loin à l'intérieur des terres que les gens ne l'imaginent ».

En Floride, en Géorgie, en Caroline du Sud et en Caroline du Nord, les stations-service et les magasins d'alimentation ont été pris d'assaut et de longues files de voitures se sont formées sur les routes.

Plusieurs centaines de vols ont été annulés dans le sud de la Floride. Les annulations devraient gagner le nord au fur et à mesure que l'ouragan progresse.

La ville de Daytona Beach, où se trouve un célèbre circuit de course automobile, a décrété jeudi soir la mise en place d'un couvre-feu qui restera en vigueur jusqu'à samedi.

Les parcs de divertissements d'Orlando, en Floride, comme Walt Disney World, Universal Studios Florida et SeaWorld, ont dû fermer leurs portes. Les écoles de la région sont également closes.

Les Bahamiens confinés chez eux

Les Bahamas ont subi de plein fouet l'ouragan Matthew, jeudi, des habitants étant piégés chez eux par la montée des eaux tandis que tout l'archipel touristique était à l'arrêt et sans électricité. Des arbres et des façades ont été détruits par les rafales.

Les autorités ont demandé à tous les Bahamiens de ne pas sortir de chez eux. 

Matthew est la tempête la plus puissante  de ces dix dernières années à frapper la côte atlantique. L'ouragan a déjà durement frappé la République dominicaine et Haïti avant de se diriger vers Cuba et les Bahamas. Selon Reuters, Matthew a fait 339 morts à Haïti

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque