Retour

Menacé par Trump, le président vénézuélien mobilise ses troupes

Le président du Venezuela ordonne des exercices militaires et appelle ses partisans à défendre le pays, après les menaces du président américain dont les déclarations ont également été rejetées par l'opposition.

« J'ai donné l'ordre à l'état-major des forces armées de préparer un exercice national, civique et militaire, de défense totale et armée de la patrie vénézuélienne », a déclaré Nicolas Maduro, lors d’un rassemblement à Caracas.

Ils étaient des milliers de manifestants à dénoncer les paroles de M. Trump, très mal reçues en Amérique latine, et renforçant la théorie du complot du président Maduro.

C’est un beau cadeau qui a été offert à Maduro, estime Luis Alberto Rodriguez, un avocat pour qui cette menace « justifie la théorie nationaliste du complot selon laquelle les gringos vont nous attaquer. Maduro a utilisé à fond cette rhétorique, et Chavez avant lui, et cela leur a bien servi », dit-il.

La tension est montée d'un cran depuis que Donald Trump a laissé entendre vendredi qu’il pourrait avoir recours à la force contre le président Maduro pour mettre un terme à la crise au Venezuela, secoué par une grave crise économique à laquelle s'est greffé un malaise politique. Un mouvement de mécontentement contre le pouvoir y a déjà fait 125 morts en quatre mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine