Retour

Meurtre et égoportraits : la prison à vie pour deux adolescentes britanniques

Deux adolescentes qui s'étaient prises en photo pendant qu'elles battaient une femme à mort ont été condamnées jeudi en Angleterre à la prison à perpétuité, avec un minimum à purger de 15 ans.

Les adolescentes de 14 et 15 ans avaient été reconnues coupables mardi du meurtre d'Angela Wrightson, 39 ans, le 8 décembre 2014, à son domicile d'Hartlepool dans le nord-est de l'Angleterre.

Les jeunes femmes de 13 et 14 ans au moment des faits provenaient d'un milieu familial difficile et avaient fugué de leur foyer d'accueil. Mme Wrightson, une femme alcoolique décrite comme facile à vivre et gentille par ses voisins, leur achetait de l'alcool et des cigarettes et leur permettait de boire et fumer chez elle.

Pour une raison encore inconnue, elles l'ont battue un soir durant des heures avec 14 objets différents dans sa maison, dont une pelle, un téléviseur et un bâton clouté. Une autopsie a détecté au moins 120 blessures sur le corps de la trentenaire, dont 80 au visage.

Durant le long calvaire de Mme Wrightson, les deux adolescentes ont pris en riant des égoportraits qu'elles ont publiés sur des réseaux sociaux. L'une d'elles s'est même photographiée à l'arrière d'un fourgon de police. Les jeunes filles avaient elles-mêmes appelé le numéro d'urgence pour qu'on les ramène au foyer d'accueil. L'agent qui les reconduisait n'était alors pas au courant du crime qu'elles venaient de commettre.

L'après-midi avant le meurtre, la plus âgée des deux, qui présente un quotient intellectuel faible, a rendu visite à sa mère. Elle lui aurait dit de « dégager et d'aller se faire pendre ».

Le juge a souligné qu'elle avait fait plusieurs tentatives de suicide, y compris pendant sa détention au tribunal, ce pour quoi il a décidé de ne pas nommer les deux accusées.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine