Retour

Mike Pence dément vouloir être candidat à la Maison-Blanche en 2020

Le vice-président américain Mike Pence, l'homme de confiance de Donald Trump, a démenti dimanche les affirmations du New York Times selon lesquelles il se préparerait à succéder au président Trump à la Maison-Blanche aux présidentielles de 2020.

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, Mike Pence assure vouloir « concentrer tous [ses] efforts à faire avancer l'agenda du président et à le voir réélu en 2020 ». Pour M. Pence, « suggérer le contraire est à la fois risible et absurde ».

Plus tôt dimanche, le quotidien new-yorkais a publié un article affirmant que Mike Pence multipliait les rencontres avec des donateurs potentiels et les groupes conservateurs en vue de se lancer dans la course à la présidence en 2020.

Le New York Times indique aussi que d’autres élus républicains font de même, citant l’exemple du gouverneur de l'Ohio John Kasich, le sénateur de l'Arkansas Tom Cotton, et l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley.

Ces allégations rapportées par un journal de renom interviennent au moment où des rumeurs et des doutes circulent sur l'avenir de la présidence Trump, embarrassée par les enquêtes sur les ingérences russes dans la présidentielle américaine.

Le président américain avait déjà affirmé vouloir se représenter à la tête de la Maison-Blanche en 2020.

Plus d'articles

Commentaires