Retour

Mort de Fidel Castro: « c'est le début d'un changement », pour un Sherbrookois d'origine cubaine

La mort de Fidel Castro suscite des réactions partout dans le monde, dont à Sherbrooke. Julian Gutierrez, du groupe Habana Café, a quitté Cuba pour s'établir ici, en 2001.

En apprenant la nouvelle de la mort du père de la révolution cubaine, samedi matin, Julian Gutierrez affirme n'avoir ressenti ni joie ni tristesse. « Je sais que c'est finalement le début d'un changement », croit-il.

Fidel Castro et la révolution ont eu d'importantes répercussions dans sa vie. Pendant sept ans, il a vécu séparé de sa femme et de son fils aîné, qui étaient restés à Cuba.

« La révolution a donné de bons avantages sociaux, mais a enlevé des libertés fondamentales pour tout être humain. Malheureusement, on a grandi dans une culture de peur. Peur de parler. Je ne voulais pas que mon fils grandisse dans le même système que moi. Je voulais qu'il ait plus de possibilités », explique Julian Gutierrez.

« Aujourd'hui, mon fils, mon plus grand, est à l'école Mitchell-Montcalm. Il bénéficie d'un programme de piano. C'est un artiste aussi », ajoute-t-il.

Julian Gutierrez souhaite continuer à avancer, à s'occuper de sa musique et il préfère laisser le passé derrière. Il espère toutefois que le peuple cubain « souffre moins ».

Deuil national

Les causes de la mort du père de la révolution cubaine n'ont pas été dévoilées, mais sa santé n'avait cessé de se détériorer au cours des dernières années.

Les autorités cubaines ont décrété un deuil national à la suite de la mort de Fidel Castro. Le peuple cubain pourra lui rendre hommage durant neuf jours.

Ce deuil national culminera avec les funérailles officielles de Fidel Castro dimanche prochain.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité