L'opposant russe Alexeï Navalny a été libéré vendredi après avoir purgé une peine de 25 jours de prison pour une série d'atteintes à la loi sur les rassemblements publics, a annoncé sa porte-parole.

L'avocat, qui a organisé récemment deux grandes manifestations, souhaite se présenter en mars à l'élection présidentielle, mais la commission électorale l'a déclaré inéligible en raison d'une condamnation, selon lui politique, pour blanchiment d'argent.

« Alexeï Navalny a été libéré aujourd'hui à 9 h d'un centre de détention », a confirmé sa porte-parole Kira Iarmich sur les réseaux sociaux.

La presse et certains de ses détracteurs s'attendaient à ce qu'il soit libéré plus tard et à un autre endroit.

L'opposant a été visé deux fois par des jets d'antiseptique au visage qui lui ont affecté la vue.

Ses partisans prévoient plusieurs événements samedi, dont la distribution du premier numéro d'un journal de campagne pour la présidentielle.

La police a procédé jeudi à des perquisitions dans son local moscovite et dans un entrepôt, où des tracts électoraux ont été saisis, rapportent des militants.

D'autres saisies ont eu lieu vendredi en dehors de la capitale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine