Retour

Négociations à Pyongyang pour tenter de faire libérer un Canadien

Des représentants du bureau du premier ministre sont à Pyongyang, en Corée du Nord, pour tenter de faire libérer un pasteur canadien, qui est emprisonné là-bas depuis 2015.

Hyeon Soo Lim, un pasteur de la Light Korean Presbyterian Church de Mississauga, à l'ouest de Toronto, a été condamné à une peine de prison à vie pour ce que Pyongyang a qualifié de « crimes contre l'État ».

Parmi d'autres choses, il a été accusé d'avoir porté atteinte à la dignité du chef suprême de la Corée du Nord et d'avoir tenté de se servir de la religion pour détruire le système du pays.

Selon son église, Hyeon Soo Lim effectuait du travail humanitaire en Corée du Nord et s'y était rendu à de nombreuses reprises.

Le pasteur de 62 ans, qui a été condamné aux travaux forcés, aurait des problèmes de santé.

Un porte-parole du bureau du premier ministre a indiqué que la santé et le bien-être de M. Lim étaient de la plus haute importance pour le gouvernement canadien.

Cameron Ahmad a affirmé qu'il ne pouvait commenter davantage la situation.

Le Canada n'a pas d'ambassade à Pyongyang. Hyeon Soo Lim a toutefois pu rencontrer plus tôt cette année des diplomates suédois.

Plus d'articles

Commentaires