Retour

Nouveau revers pour Theresa May sur le Brexit

Le Parlement britannique inflige un camouflet à la première ministre Theresa May en adoptant un texte modifiant sa feuille de route pour les négociations sur le Brexit, ce qui la fragilise encore plus dans le processus de négociations avec l'Union européenne (UE).

Les députés ont adopté mercredi par 309 voix contre 305 un amendement exigeant un texte distinct pour valider tout accord de sortie de l'UE.

Ce revers survient à la veille d’un sommet européen de deux jours, qui doit décider de passer à la deuxième phase des discussions sur le Brexit et les futures relations commerciales entre Londres et l'UE.

La députée conservatrice Nicky Morgan, qui est pro-Union européenne, s’en est réjouie. « Ce soir, le Parlement a repris le contrôle du processus de sortie de l'UE », a-t-elle écrit sur Twitter.

Le patron du Labour Party, Jeremy Corbyn, y voit une « une humiliante perte d'autorité pour le gouvernement ».

En septembre, Theresa May avait accepté le maintien de son pays au sein du marché unique pendant une période de transition après mars 2019. Elle a également fait quelques concessions sur les modalités du divorce entre le Royaume-Uni et l'UE.

Ce vote risque de changer la dynamique des négociations avec l’UE. Lundi dernier, Theresa May, qui s'exprimait lundi devant son Parlement, a salué « un nouveau sentiment d'optimisme » dans les négociations sur le Brexit.

La première ministre britannique et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ont annoncé vendredi un accord sur les modalités du divorce.

L’accord est censé permettre aux dirigeants des Vingt-Sept de lancer officiellement la phase 2 des pourparlers, qui portera essentiellement sur la période de transition post-Brexit.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces