Retour

Nouvelle mission pour les militaires canadiens en Irak

Les forces spéciales canadiennes ont déplacé leurs opérations dans le nord de l'Irak pour accroître la pression sur le groupe armé État islamique dans des zones qui se trouvent à l'extérieur de Mossoul, notamment près de la frontière avec la Syrie.

Lorsque les premiers soldats canadiens sont arrivés dans le pays, en septembre 2014, leur mission était d'aider à la formation des combattants kurdes – ou peshmergas – pour tenter de freiner la progression les extrémistes.

Les forces kurdes, appuyées par les Canadiens, ont depuis ce temps lancé une offensive d'envergure pour reprendre Mossoul, la deuxième ville la plus peuplée d'Irak.

Mais les Kurdes et leurs alliés canadiens se sont arrêtés avant Mossoul. Ils ont plutôt choisi de combattre Daech par d'autres moyens et de laisser l'armée irakienne y entrer dans la ville pour chasser les extrémistes.

Un officier des forces spéciales a révélé que la mission canadienne consistait maintenant à identifier et à surveiller de potentielles cibles extrémistes dans la région.

Les soldats utiliseront des viseurs optiques et d'autres moyens afin de surveiller « les mouvements des corridors clés de l'ennemi » entre l'Irak et la Syrie, puis sur le territoire kurde et à l'extérieur de celui-ci.

L'officier, qui s'est exprimé sous le couvert de l'anonymat pour des raisons de sécurité, affirme qu'une telle surveillance a contribué à localiser des combattants de Daech dans une grande ville qui avait été contournée au début de l'offensive de Mossoul et qui devait être libérée.

Cela signifie aussi que les Canadiens échangeront moins de coups de feu que dans les derniers mois.

Le membre des forces spéciales a affirmé qu'en raison de la nature de l'offensive à Mossoul, les soldats canadiens s'étaient souvent retrouvés dans des situations où ils devaient ouvrir le feu.

Ce n'est plus le cas actuellement, a-t-il ajouté, soulignant que les soldats canadiens s'étaient fait dire de s'établir en des lieux où de telles circonstances sont peu probables.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 faits que vous ignoriez sur les rêves





Rabais de la semaine