Le président des États-Unis, Barack Obama, quittera la Maison-Blanche avec un bilan domestique mitigé. Il aura réussi à implanter sa réforme de la santé, l'Obamacare, mais aura échoué à changer les mœurs politiques à Washington.

À son arrivée à la Maison-Blanche en 2008, le sénateur de 47 ans devient le premier président noir élu des États-Unis et il hérite d'un pays en lambeau. L'économie et le secteur financier s'écroulent.

Il fait adopter un plan de sauvetage de l'économie controversé de 800 milliards de dollars.

Sa réforme de la santé, surnommée l'Obamacare, assure une couverture médicale à 20 millions de personnes de plus.

Il a mis de l'avant le plan environnemental le plus ambitieux de l'histoire des États-Unis, réduit la production de l'électricité provenant des centrales au charbon et signé les accords de Paris contre le réchauffement climatique.

C'est aussi sous sa gouverne que le mariage gai est légalisé dans tous les États. Il n'aura cependant pas réussi à imposer une loi sur le contrôle des armes à feu malgré de nombreuses tueries dont celle de Sandy Hook, qui fauche la vie de 20 enfants, et celle de Charleston où 9 Noirs sont abattus par un Blanc.

Christian Latreille fait le bilan du 44e président des États-Unis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine