Retour

Oeufs contaminés : les Pays-Bas au courant depuis novembre, clame la Belgique

Les dirigeants néerlandais savent depuis le mois de novembre que certains de leurs oeufs sont contaminés par un produit chimique interdit, mais ils n'en ont jamais informé leurs partenaires européens, a accusé mercredi le ministre belge de l'Agriculture.

Le responsable de l'agence de sécurité alimentaire des Pays-Bas a réfuté les allégations belges, tout en concédant avoir reçu une information anonyme, en novembre, concernant une utilisation illégale d'un pesticide pour désinfecter des enclos.

Rob van Lint a ajouté qu'à ce moment-là absolument rien ne permettait de croire que le Fipronil aurait pu aussi se trouver dans les oeufs.

Des dizaines de producteurs de la Belgique et des Pays-Bas ont été visités pour retracer les oeufs contaminés par du Fipronil, un produit dangereux pour la santé humaine, et plusieurs autres pays surveillent la situation.

Des millions d'oeufs ont été retirés des tablettes en Belgique et aux Pays-Bas. L'Allemagne, le Royaume-Uni, la France, la Suède et la Suisse ont été prévenus de la présence possible d'oeufs contaminés sur leur territoire.

Le Fipronil serait entré dans la chaîne alimentaire quand il a été ajouté illégalement à un produit utilisé pour détruire les poux et les tiques des poules. Des enquêtes ont été ouvertes en Belgique et aux Pays-Bas.

Demande d'explications

La Belgique a annoncé le 20 juillet avoir trouvé des oeufs contaminés. Le ministre de l'Agriculture, Denis Ducarme, a toutefois affirmé que l'agence belge de sécurité alimentaire était en possession de documents qui témoignent de la présence de Fipronil dans des oeufs néerlandais dès la fin de novembre 2016.

Il a aussi dit aux parlementaires belges qu'aucune « communication officielle » à ce sujet n'a été reçue des Pays-Bas. M. Ducarme aurait réclamé une explication à son homologue néerlandais.

Une exposition au Fipronil peut causer des nausées, des vomissements, des maux de tête et des étourdissements. Une exposition à long terme à de grandes quantités de ce produit peut endommager la glande thyroïde, le foie et les reins, et possiblement provoquer des convulsions.

Plus d'articles

Commentaires