Des manifestations contre le projet de réforme du Code du travail en France à la reprise de la ville de Palmyre par l'armée syrienne des mains des djihadistes de l'EI, la semaine qui se termine a été encore une fois particulièrement chargée sur la scène internationale. Survol en images.

Un récit d'Alain Labelle

Commençons d'abord par un événement historique. L'invasion musicale britannique a finalement rejoint Cuba plus de 50 ans après le reste du monde. Pas moins de 500 000 personnes ont assisté au spectacle des Rolling Stones présenté gratuitement à La Havane. Le logo emblématique du groupe mixé aux couleurs du drapeau cubain était visible un peu partout dans la ville et sur le site du concert.

 Photo : Reuters/Alexandre Meneghini

À 20 h 34 exactement, le guitariste Keith Richards a entamé les premiers accords du classique Jumpin' Jack Flash, au grand plaisir des spectateurs. Puis, le chanteur Mick Jagger a déclaré en espagnol « C'est un jour nouveau. Nous savons qu'il fut un temps où il était difficile d'écouter notre musique à Cuba, mais nous sommes ici. Je pense que finalement les temps changent, n'est-ce pas? » Le rendez-vous avec l'histoire pouvait commencer.

 Photo : Reuters/Alexandre Meneghini

Autre pays, autre rassemblement, mais cette fois l'atmosphère n'était pas du tout à la fête... Des incidents ont éclaté dans plusieurs villes françaises lors de rassemblements contre le projet de réforme du Code du travail. Les manifestants, en majorité des étudiants et des syndiqués, ont pris la rue à Marseille, où trois policiers ont été blessés et deux personnes ont été interpellées.

 Photo : Reuters/Jean-Paul Pelissier

De Lille à Paris, les policiers ont eu recours à des gaz et autres substances pour disperser les étudiants protestataires.

 Photo : Reuters/Pascal Rossignol

À Nantes, des manifestants cagoulés ont même mis le feu à des poubelles. La France vit son printemps intensément... Des carrés rouges ont même été aperçus lors de manifestations parisiennes.

 Photo : Reuters/Stephane Mahe

Le printemps arrive également dans les camps de migrants européens. Si leur situation est tout aussi précaire d'une semaine à l'autre, cette image provenant du campement situé près du village d'Idomeni, à la frontière gréco-macédonienne, montre un groupe de réfugiés chantant et dansant lors d'une fête improvisée. Un contraste important avec celles qui nous parviennent depuis des mois maintenant.

 Photo : Reuters/Marko Djurica

Dans l'un de leurs pays d'origine, la Syrie, les forces loyales au président Bachar Al-Assad ont repris la ville historique de Palmyre. La cité de plus de 2000 ans inscrite par l'UNESCO au Patrimoine mondial de l'humanité a été occupée pendant un mois par le groupe armé État islamique (EI).

 Photo : Reuters/SANA

L'EI avait planté 4500 engins explosifs artisanaux dans la quasi-totalité de la ville, reliés par des téléphones portables à la centrale téléphonique. Malgré la rage qui semble avoir animé les membres de l'EI envers Palmyre, ils auraient fait moins de dégâts que ce que les archéologues ont pu craindre. Selon le gouverneur, les dommages touchent 30 % du site.

 Photo : Getty/AFP/ Joseph Eid

En terminant... Las du mauvais état des routes? Le gazon n'est pas plus vert chez nos voisins américains, où une récente enquête a montré que pas moins de 65 % des routes étaient en mauvais état. Sur cette photo, un nid de poule dans une rue de Los Angeles. La vraie question maintenant : les nids de poule sont-ils plus faciles à endurer au soleil? À la semaine prochaine!

 Photo : Reuters/Mario Anzuoni

Plus d'articles

Commentaires