De la campagne électorale aux États-Unis qui entre dans le sprint final au démantèlement de la jungle de Calais en France, les photojournalistes ont vécu une semaine fort mouvementée. Notre survol de l'actualité internationale.

Un texte d'Alain Labelle

Le vote par anticipation a commencé dans 37 États américains, après l'une des campagnes les plus acrimonieuses de l'histoire récente du pays. C'était notamment le cas au Nevada, où le photographe Ethan Miller, de l'agence Getty, a capté cette photo d'une annonce en carton d'Elvis Presley à l'entrée d'un bureau de vote situé dans un centre commercial de la circonscription de Clark.

Pour sa part, le président Barack Obama a participé à l'émission Jimmy Kimmel Live au réseau ABC. Détendu, le président a joué le jeu de l'émission en lisant les pires tweets écrits sur sa personne, dont l'un de Donald Trump qui affirmait en 140 caractères qu'Obama passera sans doute à l'histoire comme étant le pire président des États-Unis. Ce à quoi celui qui quittera la Maison-Blanche en janvier a répondu que lui, il aura au moins été président. Cette photo de Marcus Yam, de l'agence Reuters, le montre quelques instants avant le début de l'enregistrement.

Celle-ci montre le président décontracté en conversation avec l'animateur pendant une pause publicitaire.

Sa femme Michelle, l'une des figures les plus populaires du Parti démocrate, était sur scène avec Hillary Clinton pour la première fois de la campagne lors d'un rassemblement à Winston-Salem, dans l'État clé de la Caroline du Nord.

Les rassemblements républicains étaient encore l'occasion pour les partisans de Donald Trump de montrer à quel point ils détestent Hillary Clinton. Cette photo ne la montre pas dans un costume de prisonnier cette fois, mais bien dans la cible d'un fusil.

M. Trump n'est pas en reste, puisque son étoile sur l'allée des célébrités à Hollywood a été vandalisée avec une masse par un homme qui a déclaré qu'il en avait assez du langage agressif du candidat à l'égard des femmes et de son comportement en général.

Les migrants et l'immigration, un thème central dans le discours de M. Trump, étaient au coeur de l'actualité française cette semaine, le camp de la « jungle » à Calais ayant été évacué puis démantelé. Sur cette photo prise du ciel, on voit le camp après l'évacuation des 6000 personnes qui y vivaient, quelques heures avant que les autorités françaises ne commencent son démantèlement.

Sur celle-ci, deux hommes se saluent alors que leurs destins se séparent après s'être croisés dans le camp.

Tentes éventrées, débris multiples éparpillés et abris en feu. Ce cliché de Pascal Rossignol de Reuters montre des pompiers à l'œuvre au jour 3 de l'opération de démantèlement.

Au même moment à Paris, les camps de la Ville lumière se sont mis à grossir en raison de la fermeture de celui de Calais. Sur cette photo, des migrants campent autour de l'affiche annonçant une exposition consacrée au comique disparu Coluche.

Toujours à Paris, le Bataclan a dévoilé sa nouvelle façade presque un an après avoir été l'une des cibles des attentats qui ont fait 130 morts. La salle de spectacle doit rouvrir ses portes le 16 novembre après des rénovations majeures avec un spectacle de Peter Doherty (qui fait aussi partie du groupe The Libertines).

La guerre contre le groupe armé État islamique se poursuit dans la région de Mossoul, au détriment de la population civile. Sur cette photo, des véhicules blindés des forces spéciales irakiennes se regroupent dans la ville libérée de Bartella, à l'est de Mossoul.

Sur celle-ci, un combattant kurde prend un égoportrait avec des enfants dans le village libéré de Fadiliya, près de Mossoul.

La prochaine photo montre de jeunes réfugiés irakiens qui ont fui Mossoul avec leurs familles, arrivant dans le village d'Al-Kherbeh, en Syrie.

En terminant, voici un cliché qui a fait le tour du monde cette semaine. Le photographe Abduljabbar Zeyad de l'agence Reuters a pris une série de photos de Saïda Ahmad Baghili. La Yéménite de 18 ans est l'une des 14 millions de personnes qui manquent de nourriture, conséquence de l'affrontement armé entre la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite et le mouvement chiite des Houthis, soutenu par l'Iran.

Plus d'articles