Des élections en Haïti à la primaire de la droite en France, en passant par la saga politique aux États-Unis et les conflits qui s'étirent au Moyen-Orient, la semaine a encore une fois été riche en actualités. Les photojournalistes n'ont d'ailleurs pas chômé. Survol d'évènements qu'ils ont immortalisés.

La deuxième tentative pourrait être la bonne. Un nouvel accord de paix est intervenu entre le gouvernement de Juan Manuel Santos et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Sur notre photo, le chef de la guérilla marxiste Rodrigo Londoño — surtout connu sous le pseudonyme Timochenko — ratifie l’entente à Bogota, capitale du pays. L’accord a d’ores et déjà été transmis au Congrès, où il sera soumis au vote des parlementaires dans les prochains jours. Le gouvernement y détient la majorité des sièges.

Si la paix se dessine à l’horizon pour la Colombie, rongée par plus d’un demi-siècle de conflits, les bombardements se poursuivent en Syrie. Les troupes du régime de Bachar Al-Assad, soutenues par la Russie et l’Iran, tentent toujours de reprendre la ville d’Alep des mains des rebelles. Des centaines de familles se retrouvent ainsi assiégées. Et les victimes civiles s’accumulent sans que l’aide humanitaire ne parvienne à se frayer un chemin dans la deuxième ville du pays. Ici, des secouristes tentent d’extirper un enfant coincé dans des décombres, résultat d’une violente explosion.

À quelques kilomètres de là, dans la ville irakienne de Mossoul, l’étau continue de se resserrer sur le groupe armé État islamique (EI). Bagdad poursuit son offensive militaire pour en déloger les djihadistes, épaulé par la coalition internationale que chapeautent les États-Unis. Les combats forcent des milliers de personnes à quitter les zones de guerre pour atteindre les camps de réfugiés en périphérie.

Plus de 70 personnes ont été tuées, jeudi, lors d’un attentat terroriste revendiqué par le groupe EI, à Hilla, au sud de Bagdad. L’attaque a été perpétrée dans une station-service de la ville, à un jet de pierre d’un restaurant où des pèlerins chiites étaient attablés. Depuis le début de l’offensive militaire lancée par l'armée irakienne pour reprendre le contrôle de Mossoul, les attaques djihadistes se sont succédé.

Depuis le début de l'année, 5238 migrants et réfugiés ont perdu la vie, rapportait à la fin d'octobre l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). De ce nombre, près de 4000 ont péri en tentant de traverser la Méditerranée. Les opérations de secours se poursuivent toujours au large des côtes italiennes. Lundi dernier, les autorités rapportaient avoir rescapé environ 600 occupants de deux bateaux.

Haïti pourrait bientôt connaître le nom de son prochain président. Après des mois d’incertitude politique, le premier tour du scrutin a eu lieu dimanche dernier. Dès le lendemain, la tension est montée d’un cran alors que le parti fondé par le président sortant Michel Martelly proclamait la victoire de son candidat, Jovenel Moïse. D’abord fixé au 9 octobre, le scrutin présidentiel a dû être reporté après le passage dévastateur de l’ouragan Matthew dans le sud du pays, causant la mort de plusieurs centaines de personnes et d'importants dégâts matériels.

Restons dans la sphère politique, mais transportons-nous aux États-Unis, où Donald Trump continuait de garnir au compte-gouttes les rangs de son équipe. Deux nominations ont particulièrement attiré l’attention cette semaine : le sénateur républicain Jeff Sessions, 69 ans, sera le prochain procureur général du pays, et Reince Priebus, 44 ans, occupera le poste-clé de chef de cabinet de la Maison-Blanche.

Donald Trump était de passage dans les bureaux du New York Times, jeudi, pour accorder une entrevue éditoriale. Le milliardaire avait annoncé la veille sur Twitter qu’il annulait la rencontre puisqu’elle se faisait à micro ouvert. Il s’est ensuite rétracté en acceptant que ses propos puissent être rapportés en temps réel par le quotidien. Lors de l’interview, le milliardaire a tenu des propos qui tranchaient avec ses positions en campagne électorale. Il a notamment indiqué qu’il ne poursuivrait pas Hillary Clinton pour son utilisation d’un serveur privé lorsqu'elle était secrétaire d'État et qu’il « étudiait sérieusement » l’accord de Paris.

Toujours aux États-Unis, les derniers bulletins de vote ont été compilés. Hillary Clinton devance désormais Donald Trump par 2 millions de voix. Si la candidate démocrate a récolté la majorité des suffrages exprimés lors du scrutin présidentiel du 8 novembre, c’est son rival républicain qui a rallié la majorité des grands électeurs et remporté ainsi les élections.

De l’autre côté de l’Atlantique, en France, le dernier des trois débats entre les candidats de la droite et du centre s’est tenu le 24 novembre. François Fillon, à l’arrière-plan sur notre photo, est le favori dans la course qui l’oppose à Alain Juppé. L’ex-président de l’Hexagone et candidat dans la course Nicolas Sarkozi a été éliminé au terme du premier tour. Nous connaîtrons qui, de MM. Fillon ou Jupé, accédera à la course présidentielle au moment du deuxième tour, dont les résultats seront dévoilés dimanche soir.

La veille, Philippe Couillard était de passage à l’Élysée à l’aube de l’ouverture du 16e Sommet de la Francophonie, à Madagascar. Le premier ministre du Québec s’est entretenu avec le président français François Hollande (à droite sur notre photo) et avec son premier ministre, Manuel Valls, avant de s’envoler vers l’Afrique.

Le Japon a été le théâtre d'un phénomène qu’il n’avait pas vu depuis longtemps. Pour la première fois en plus de 50 ans, des flocons de neige sont tombés en novembre sur Tokyo. Si la neige a suscité l’émerveillement d’une frange de la population — comme en témoigne ce cliché immortalisé par Azuhiro Nogi, de l’Agence France-Presse —, elle a également causé de petits désagréments. Quelques retards ont été rapportés sur les réseaux de transport de la capitale.

Quoi de mieux que de clore ce tour d’horizon en images de l’actualité internationale sur une note un brin plus joyeuse? C’était jour de Thanksgivingchez nos voisins du sud, jeudi. Si cette fête est souvent passée sous silence au Québec, elle est largement célébrée dans tous les États-Unis. Et même ailleurs. Sur notre photo, des soldats américains jouent une partie de football sur la base militaire de Qayara, au sud de Mossoul, en Irak.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?