La planète est passée en mode 2017 cette semaine et, entre fêtes et rituels, la condition humaine est restée la même. Notre survol en images.

Un texte d'Alain Labelle

Les pays de la zone pacifique sont entrés les premiers dans la nouvelle année. Et comme toujours, c’est la ville de Sydney, en Australie, qui a été une des premières métropoles à célébrer le passage par un spectacle pyrotechnique au-dessus de l'emblématique baie et son opéra.

C’était quelques heures plus tard au tour des Européens de souligner l’événement, comme le montre la prochaine photo prise de la foule rassemblée sur les Champs-Élysées, à Paris, en France, quelques instants avant l’arrivée de 2017.

À Dunkerque, dans le nord de la France, c’était la 18e édition du bain des Givrés célébrant le 1er de l’An et qui a rassemblé près de 500 baigneurs cette année. Bienvenue chez les Ch'tis!

Time Square à New York, aux États-Unis, a également connu son traditionnel décompte accompagné de confettis et d’un spectacle auquel participaient les chanteuses Gloria Estefan et Mariah Carey.

La prestation de la diva des années 1990 a été complètement ratée en raison d’un ennui technique qui l’empêchait d’entendre ses chansons préenregistrées et d'y synchroniser ses lèvres. Un début d’année pour le moins embarrassant pour Mariah Carey et la production du spectacle, qui se sont renvoyé la balle toute la semaine sur la responsabilité de ce fiasco.

Le président désigné Donald Trump a passé les premiers moments de 2017 en compagnie de sa famille à son club Mar-a-Lago à Palm Beach, en Floride. « Bonne année à tous, même à mes nombreux ennemis et à ceux qui m'ont combattu et qui ont perdu si largement qu'ils ne savent plus quoi faire. Amour! », a-t-il tweeté quelques instants avant le décompte de minuit, montrant par le fait même qu’il n’avait pas pris de résolutions de nouvelle année au sujet de son utilisation des médias sociaux.

Les élus du Congrès ont reporté sans surprise le républicain Paul Ryan au poste de président de la Chambre des représentants par 239 voix, contre 189 voix pour la démocrate Nancy Pelosi. Sur cette photo, le politicien réagit aux applaudissements de ses collègues. Qui aurait parié sur sa réélection il y a quelques mois?

L’espoir d’une année meilleure s’est estompé en moins d’une heure pour ceux qui s’étaient réunis à la discothèque Reina d’Istanbul, en Turquie, pour célébrer 2017. Un homme a assassiné 39 personnes à la kalachnikov et en a blessé des dizaines d’autres. Le surlendemain, le groupe armé État islamique a revendiqué l'attentat. Le terrorisme n’a pas manqué le rendez-vous avec la nouvelle année.

La crise des migrants ne semble pas vouloir se régler, elle non plus, comme le montre cette photo d’un radeau surpeuplé à la dérive dans la Méditerranée au large de la côte libyenne. Une ONG espagnole a secouru les 112 migrants qui s’y trouvaient, qui comptaient parmi eux deux femmes enceintes et cinq enfants.

Le smog recouvre toujours plusieurs villes chinoises en ce début de janvier, même si les autorités affirment que la situation s’est améliorée. Rien pour empêcher toutefois les couples de danser sur une place publique de Fuyang. Romance masquée.

Autre fiasco humanitaire toujours d’actualité : la situation syrienne. Au moins dix personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées par l’explosion d’une voiture piégée dans une ville côtière de Jableh, contrôlée par les forces gouvernementales.

La société de consommation avait les yeux tournés vers Las Vegas cette semaine, où se déroulait le salon de l'électronique. L’événement attire de plus en plus de constructeurs automobiles. Sur la prochaine photo, la Toyota Concept-i est présentée aux journalistes.

Selon la multinationale nippone, le prototype qualifié de révolutionnaire illustre le point de vue de Toyota sur les véhicules du futur. L’Objectif : une voiture qui s’adapte à ses utilisateurs.

Pour terminer la semaine avec le sourire, voici la photo du panneau Hollywood de Los Angeles qui a été l’objet d’une plaisanterie pour le Nouvel An. Les deux dernières lettres « o » du mot Hollywood, surplombant le quartier du même nom, ont été remplacées par les lettres « e » avec des bandes de tissu blanc. Ainsi, pendant quelques heures, il était possible de lire « Hollyweed », une référence au mot weed, qui signifie « cannabis » en anglais. Bonne semaine en images!

Plus d'articles

Commentaires