La famine qui menace des centaines de milliers d'Africains et la course présidentielle française ont retenu l'attention cette semaine. Et que dire du drone-taxi qui pourrait entrer en service cet été à Dubaï? Voici notre survol hebdomadaire de l'actualité internationale.

Un texte d'Alain Labelle

Commençons par une incursion dans le monde conservateur américain, qui a vécu une semaine pour le moins intense. D’abord, le commentateur très controversé Milo Yiannopoulos, grand défenseur de Donald Trump et qui était l’un des rédacteurs en chef de Breitbart News, a dû démissionner du site d'information très à droite après avoir suscité l’indignation avec des propos semblant justifier la pédophilie.

Cela n’a cependant pas empêché les forces conservatrices du pays de fêter leur retour au pouvoir lors de la rencontre de la Conservative Political Action Conference (Conférence d’action politique conservatrice), grand-messe annuelle qui se tenait à Washington. « Un nouvel ordre politique est en train de se former », a déclaré Stephen Bannon, conseiller de l’ombre du président Trump, habituellement avare de déclarations publiques. La prochaine photo le montre tout sourire avec Reince Priebus, le chef de cabinet de la Maison-Blanche.

Pendant ce temps, au Dakota du Nord, les opposants au projet d'oléoduc Dakota Access ont finalement quitté leur camp installé il y a près d'un an, après avoir reçu un ultimatum des autorités exigeant son évacuation. Sur la prochaine photo, des manifestants près de Cannon Ball ont mis le feu à leur campement peu de temps avant l’intervention des forces de l’ordre.

L'administration Trump a relancé ce projet, revenant sur une décision prise par le gouvernement précédent de Barack Obama, au grand dam des populations amérindiennes locales et des militants environnementaux. Sur la prochaine photo, des manifestants marchent parmi les décombres afin d'exprimer leur colère.

Les forces de l’ordre sont intervenues quelques minutes après la fin de l’ultimatum. Une dizaine d'activistes restés après l'expiration de cette limite ont été arrêtés.

Au Mexique, des décisions controversées du nouveau président étaient également à l’ordre du jour. Le secrétaire d’État, Rex Tillerson, s’est rendu à Mexico pour discuter avec son homologue mexicain, Luis Videgaray. Une visite officielle dans un climat glacial après les diverses déclarations de Donald Trump et les nouvelles directives sur les expulsions de sans-papiers.

L’objectif de cette mission américaine était donc d’éviter que les ponts soient complètement rompus entre les deux pays. Voici Rex Tillerson, lors de son départ, qui serre la main de policiers et de douaniers affectés à l’aéroport international Benito Juarez.

Les politiques du président ont été l’objet de nombreuses manifestations, encore cette semaine, aux États-Unis. Une grande manifestation s’est d’ailleurs tenue à New York en appui à la communauté musulmane américaine.

Un rassemblement contre les politiques de Donald Trump a également eu lieu à Hébron, en territoire palestinien, comme le montre cette photo d’un homme lançant un soulier sur une pancarte représentant le visage du président américain.

Des manifestants en colère se sont aussi rassemblés à Beyrouth afin de protester contre la visite de la candidate d’extrême droite Marie Le Pen au Liban. La politicienne française, à la recherche d’une prestance présidentielle, a été reçue par le président Michel Aoun, ce qui n’a pas plu à de nombreux Libanais.

Marine Le Pen a conclu sa visite par un coup d’éclat en refusant de porter le voile pour rencontrer le mufti de la République, malgré ce que le protocole demande. Mme Le Pen s'est vu tendre un voile à son arrivée au siège de Dar el-Fatwa pour y rencontrer le cheikh Abdellatif Deriane, mais elle a refusé de le prendre et est repartie aussitôt.

La campagne présidentielle française a connu un autre rebondissement cette semaine. Le candidat Emmanuel Macron, du mouvement En marche!, et François Bayrou, le président du MoDem, ont scellé leur alliance dans un restaurant parisien devant une meute de journalistes (notre photo). Rappelons que le premier tour de l’élection présidentielle française se déroulera le 23 avril. Actuellement, dans les sondages, Marine Le Pen reste en tête au premier tour, mais Emmanuel Macron arriverait premier au deuxième tour, devant François Fillon (Les Républicains) et Benoît Hamon (Parti socialiste).

Loin des impératifs démocratiques européens, des Sud-Soudanais luttent contre la famine en raison de la guerre qui ravage le pays depuis plus de trois ans. Selon l’ONU, pas moins d'un million de personnes risquent la famine dans les prochains mois. Une situation grandement « causée par l’homme », affirme l’ONU. La sécheresse touche aussi la Somalie, l'Éthiopie et le Kenya. Sur cette photo, des femmes transportent des sacs de nourriture largués par l’ONU par avion, près du village.

Pour terminer, la ville de Dubaï, aux Émirats arabes unis, pourrait bientôt revêtir les allures futuristes du film Le cinquième élément, de Luc Besson. Le petit État du Golfe veut mettre en service en juillet l’Ehang 184, un drone-taxi destiné à transporter une personne pendant une vingtaine de minutes. On peut certainement qualifier ce mode de transport de taxi 2.0! Bonne semaine en images!

Plus d'articles