La Russie frappée par un attentat terroriste, les citoyens qui descendent dans la rue dans plusieurs pays sud-américains et le recours à des armes chimiques contre des civils qui mène à des bombardements américains en Syrie. L'actualité n'a pas dérougi cette semaine à travers le monde. Notre survol en images.

Un texte d'Alain Labelle

Commençons par mettre le cap vers l’Afrique de l’Est, où l’instabilité politique et les combats nuisent à l’aide humanitaire. En Somalie, plus de 6,2 millions de personnes ont actuellement besoin d’une aide humanitaire d’urgence, dont près de 3 millions souffrent de la faim. Cette femme et son enfant, déplacés dans un camp près du village de Doolow, attendent une livraison de nourriture de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

La prochaine photo montre un enfant déplacé en Ouganda à la suite de combats qui font rage dans la ville de Pajok, au Soudan du Sud, et qui menacent la distribution de l’aide d’urgence.

La situation est toujours très préoccupante au Yémen, un pays ravagé par la guerre civile, où la famine a déjà tué des dizaines de personnes. La prochaine photo montre des femmes qui ramassent des matériaux recyclables dans un dépotoir près de Sanaa afin de se faire de l’argent.

Autre continent, autre type de catastrophe. Ce sont plutôt les pluies diluviennes qui ont causé inondations et destructions en Amérique du Sud. Une partie de la ville colombienne de Mocoa a même été engloutie par une coulée de boue qui a fait plusieurs centaines de morts. La photo qui suit montre des habitants de la ville qui se faufilent à travers les immenses roches déplacées par l’eau et la boue, qui ont détruit des dizaines de bâtiments et qui se trouvent maintenant au milieu des voies publiques.

De nombreux pays du continent sud-américain vivent actuellement des périodes d’agitation politique. C’est le cas de l’Équateur, de l’Argentine, de la Guyane française, du Paraguay et du Venezuela. Le Paraguay est actuellement plongé dans une grave crise en raison d’un projet de réforme constitutionnelle qui permettrait la réélection du président conservateur Horacio Cartes.

Ce dernier devrait céder le pouvoir après la fin de son mandat actuel. La prochaine image montre un homme qui a été atteint de balles de caoutchouc s’adresser aux médias. Les manifestations, qui se sont en grande partie déroulées dans les rues d’Asuncion, ont fait un mort et de nombreux blessés.

Des heurts lors de manifestations pro et anti-gouvernement ont également fait de nombreux blessés au Venezuela, particulièrement à Caracas, alors que le président Nicolas Maduro tentait d’obtenir plus de pouvoir auprès de la Cour suprême.

Des gaz lacrymogènes ont été utilisés pour disperser les adversaires du président, dont le leadership est fortement critiqué alors que le pays traverse une crise économique majeure et une pénurie de 68 % des biens essentiels.

Des gaz, mortels ceux-là, ont été utilisés contre la population civile en Syrie. Des bombardements à l'arme chimique par le régime de Bachar Al-Assad ont tué au moins 86 personnes et en ont blessé des centaines d’autres. Sur cette photo prise à Khan Cheikhoun, des hommes en détresse respiratoire sont soignés après l’attaque.

La communauté internationale a fortement réagi à cette agression. L’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a brandi des photos d’enfants morts en Syrie pour dénoncer l’attaque chimique. Cette scène a eu lieu lors de la réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU, à New York.

La diplomate américaine y a déclaré que son pays prendrait des mesures unilatérales en Syrie si l’ONU ne parvenait pas à répondre à l’attaque chimique. Chose promise, chose due. Le président Trump a rapidement ordonné le bombardement d'une base militaire syrienne, située entre Damas et Homs. Les 50 missiles de croisière Tomahawk ont été lancés à partir de plusieurs sites, dont le contre-torpilleur américain USS Ross, qui se trouve sur la Méditerranée.

La Russie a fortement dénoncé les frappes américaines, les qualifiant d'« agression contre un État souverain ». C’était par ailleurs une semaine particulièrement éprouvante pour le plus grand pays du monde. L’explosion d’une bombe a fait 14 morts et des dizaines de blessés dans le métro de Saint-Pétersbourg, et les autorités ont aussi annoncé avoir désamorcé à temps une bombe dans une autre station. Des victimes ont été transportées dans plusieurs hôpitaux de la ville, comme le montre cette photo prise à l’extérieur de la station Sennaya Ploshchad.

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur les places du pays afin de commémorer les victimes des attentats, comme le montre cette photo prise à Moscou.

La prochaine photo montre des gens se recueillant, vendredi, à la station de l’institut Tekhnologichesky.

Pour terminer ce panorama hebdomadaire de l’actualité internationale, voici une photo d’un président Trump blaguant avec son homologue chinois Xi Jinping lors de la première rencontre entre les deux leaders qui se tenait à sa résidence de Mar-a-Lago, à Palm Beach, en Floride. Bonne semaine en images!

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine