Les Anglais retournent aux urnes plus vite que prévu, une coalition dirigée par Washington donne l'assaut sur la ville syrienne de Raqqa, détenue par le groupe EI, et les Sud-Soudanais fuient les inondations. Voici un survol de l'actualité internationale des derniers jours.

Un texte de Danielle BeaudoinParis, Téhéran et Londres ont été la cible de terroristes du groupe armé État islamique cette semaine. La capitale britannique en est à sa deuxième attaque en 12 jours. Cette fois-ci, le 3 juin au soir, trois assaillants à bord d‘une camionnette ont foncé sur la foule qui circulait sur le pont de Londres pour ensuite sortir du véhicule et poignarder plusieurs personnes au marché couvert de Borough Market. L’attentat a fait huit morts et une cinquantaine de blessés. Sur cette photo prise le 5 juin dans le centre-ville de Londres, des citoyens rendent hommage aux victimes.

Les dirigeants du monde entier ont condamné l'attentat. On voit ici la porte de Brandebourg, à Berlin, en Allemagne, le lendemain de l'attaque. Elle est illuminée aux couleurs du drapeau britannique, en signe de solidarité avec les victimes.

Les élections générales anticipées se sont déroulées comme prévu au Royaume-Uni le 8 juin, quelques jours à peine après l’attentat. Pas question de perturber le processus démocratique, a déclaré la première ministre, Theresa May. Les électeurs sont donc allés voter en grand nombre par un temps pluvieux.

Résultat : Theresa May a perdu son pari d’obtenir un mandat plus fort pour négocier le Brexit. Elle a même perdu la majorité absolue qu’elle détenait avant le scrutin. La première ministre entend former un gouvernement minoritaire soutenu par les unionistes nord-irlandais. Sur cette photo, un bureau de vote pour les habitants de Staveley, dans le nord-ouest du pays.

S'il fait encore un peu frisquet au Royaume-Uni, il y a une vague de chaleur sans précédent ces jours-ci au Pakistan. Il s’agit d’une des canicules les plus terribles de l’histoire. Elle touche l’Asie, le Moyen-Orient et l’Europe depuis la fin mai. Le record absolu de chaleur a d’ailleurs été atteint dans la ville de Turbat, au Pakistan, avec 53,5 degrés Celsius au thermomètre.

Sur cette photo, des enfants se rafraîchissent dans un ruisseau de la région d’Islamabad. La canicule coïncide avec des coupures d’électricité dans tout le pays, au grand mécontentement de la population. De violentes manifestations ont eu lieu lundi pour protester contre la pénurie d’électricité. Quelque 200 millions d’habitants sont privés de courant plusieurs heures par jour, et ce, depuis des années.

« Nous avons tous un rôle à jouer pour protéger notre seule et unique maison », a rappelé Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, en parlant de la planète. Il s’exprimait à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin. « Utiliser moins de plastique, prendre moins la voiture, gaspiller moins de nourriture, développer ensemble notre sensibilité. » Entre-temps, ce même jour, un homme triait des bouteilles à Chandigarh, en Inde.

Le Soudan du Sud, déjà touché par la famine à plusieurs endroits, est maintenant aux prises avec des inondations. La saison des pluies affaiblit une population déjà vulnérable, en rendant les routes impraticables et en favorisant la propagation de maladies par l’eau, comme le choléra. Depuis 2013, la guerre civile a forcé 2,5 millions de personnes à abandonner leur maison. Aujourd’hui, le tiers de la population souffre de malnutrition sévère. Sur cette photo, des déplacés transportent leurs maigres possessions vers des cieux plus cléments et fuient les inondations qui touchent la localité de Nyala.

Selon les Nations unies, plus de 231 civils qui tentaient de fuir la ville irakienne de Mossoul ont été tués par le groupe armé État islamique depuis le 26 mai. Pour l’ONU, il s’agit bien là de crimes de guerre. Depuis octobre dernier, les forces irakiennes, appuyées par une coalition internationale, tentent de chasser l’EI de Mossoul. L’ouest de la ville est encore entre les mains de djihadistes. Cette photo montre des civils qui tentaient mercredi de quitter les lieux.

Une autre ville détenue par le groupe armé État islamique est le théâtre de violents combats. Il s’agit de Raqqa, son principal bastion en Syrie. Des troupes arabo-kurdes pro-syriennes, soutenues par les États-Unis, ont pris la ville d’assaut mardi pour la première fois. Cette offensive des Forces démocratiques syriennes (SDF) est une bataille importante dans la guerre contre l’EI. Sur cette photo, un soldat des SDF surveille les alentours dans le quartier d’al-Meshleb, à Raqqa.

Loin de la fureur et le bruit, les Américains ont pour leur part suivi avec grand intérêt la comparution jeudi de l’ex-directeur du FBI James Comey devant le Sénat à Washington. L’ancien patron du FBI, renvoyé par le président Trump le mois dernier, a notamment accusé le président Trump d’avoir tenté de mettre fin à une enquête sur l’ex-conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn.

Il a aussi déclaré que Donald Trump avait menti à son sujet et à propos du FBI. Ce témoignage accablant contre l’administration Trump a été bien sûr remis en question par le président. Sur cette photo, James Comey prête serment devant les sénateurs membres de la commission sur le renseignement dans la salle Hart 216 du Capitole, à Washington.

Pendant que le Tout-Washington politique attendait avec fébrilité le témoignage de Comey, on apprenait que les décès par surdose de drogue ont fortement augmenté aux États-Unis. En 2016, 59 000 Américains ont succombé à une surdose de drogue, comparativement à 52 404 l'année précédente, a rapporté le New York Times. Cette hausse record s’explique notamment par la dépendance de plus en plus répandue aux médicaments opiacés.

Sur cette photo, Ivory, un New-Yorkais qui a fait plusieurs séjours en prison pour consommation d’héroïne. Il ne prend plus de drogue aujourd'hui. On le voit ici dans une rue du Bronx.

C’était férié mardi en Corée du Sud, à l'occasion de la 62e journée commémorative des soldats tués au combat. De nombreux citoyens se sont recueillis sur la tombe de leurs proches morts pendant la guerre de Corée, qui a sévi de 1950 à 1953. La cérémonie la plus importante s’est déroulée au cimetière national de Séoul.

Chaque année, des centaines de milliers de pèlerins viennent rendre hommage à la vierge del Rocio, près de Séville, en Andalousie. Ce pèlerinage est parmi les manifestations religieuses les plus importantes de l’Espagne. Sur cette photo, des membres de la communauté de Triana, un quartier de Séville, participent au pèlerinage, où s’entremêlent célébrations religieuses et festivités.

Et pour terminer en beauté, voici l’œuvre de l’artiste Marc Treanor, sur une plage du port de Tenby, au pays de Galles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine