La justice brésilienne condamne l'ancien président Lula da Silva à neuf ans et demi de prison. Le dissident chinois Liu Xiaobo, Prix Nobel de la paix 2010, meurt à l'âge de 61 ans à la suite d'un cancer. Le gouvernement Trump est toujours empêtré dans le dossier russe. La semaine a été fort occupée sur la scène internationale.

Un texte d'Alain Labelle

Aux États-Unis, les pompiers combattent toujours des dizaines d'incendies de forêt qui ravagent la Californie, où les flammes ont détruit plus de deux fois la surface brûlée l'an dernier à la même période. Au nord de Los Angeles, des milliers de campeurs ont été évacués dans le comté de Santa Barbara. Les pompiers tentent ici de contenir le feu qui fait rage dans la forêt nationale de Los Padres.

La force du brasier est telle que certains bâtiments sont complètement calcinés, comme le montre la prochaine photo des restes d’une piscine prise de l’intérieur d’une maison aujourd’hui disparue d’Oroville.

Les éléments se déchaînent aussi en Inde, où la mousson cause des pluies torrentielles et des inondations. Dans le nord-est du pays, elles ont fait au moins 83 morts et entraîné l'évacuation de plus de 2 millions d'habitants. Dans la ville de Jammu, certains habitants ne semblaient pas trop dépassés par la crue des eaux et vaquaient à leurs occupations habituelles.

Le parc national de Kaziranga, où l'on trouve une importante population de rhinocéros d'Inde, est complètement submergé. Trois de ces bêtes se sont noyées jusqu’à maintenant, mais la prochaine photo en montre deux autres qui ont trouvé refuge dans un endroit surélevé.

Dans le pays voisin, la Chine, le dissident chinois Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010, est mort à l'âge de 61 ans des suites d'un cancer. Le prisonnier politique, défenseur de la démocratie, était hospitalisé depuis le mois de mai dernier. Il avait été libéré de prison sous condition, à la fin juin, en raison de son état de santé.

La fragile démocratie irakienne aurait réussi à réduire à néant l’influence du groupe armé État islamique (EI) sur son territoire. Le premier ministre Haïdar Al-Abadi a annoncé cette semaine la victoire de son armée sur l’EI à Mossoul, au grand soulagement de la population civile.

Si des tirs d'artillerie retentissent à l’occasion depuis cette annonce, la vie à Mossoul semble reprendre tranquillement le dessus sur la guerre, comme le montre cette photo d’une rue de la ville qui s’anime peu à peu.

Des garçons ont même pu s’amuser en lavant une voiture sans s’inquiéter des combats qui, encore hier, menaçaient leurs vies.

La démocratie brésilienne est pour sa part encore empêtrée dans les scandales, et ne semble pas près de s’en sortir. L'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva a été reconnu coupable cette semaine de corruption et de blanchiment d'argent, et condamné à neuf ans et demi de prison.

Des dizaines de membres de la classe politique brésilienne sont mêlés à des accusations de corruption, comme la successeure de Lula, Dima Roussef, qui a été destituée, et l’actuel président de la République, Michel Temer, également accusé de malversation. La prochaine photo montre Lula lors d’une conférence de presse après l’annonce du verdict.

Autre pays, autre scandale. La controverse autour de l’implication russe dans la dernière élection américaine a atteint un nouveau sommet. Donald Trump fils a avoué avoir rencontré une avocate russe qui lui promettait des informations compromettantes au sujet de la rivale de son père, la démocrate Hillary Clinton. Les Américains ont ainsi la confirmation qu’un proche du président a essayé de collaborer avec la Russie. Le voici sur le plateau de Fox News tentant d’expliquer ses actions.

Au milieu de ce nouveau rebondissement, le président Trump a quitté son pays pour assister aux célébrations du 14 Juillet, en France. Le président était l’invité d’honneur cette année pour marquer le 100e anniversaire de l’entrée en guerre des Américains aux côtés des Français lors de la Première Guerre mondiale.

Cette photo montre la patrouille acrobatique Thunderbirds de l’armée de l’air américaine au moment où ses avions survolaient l'Arc de Triomphe lors de la traditionnelle parade militaire.

Le président Trump et sa femme Melania avaient été reçus à souper la veille au restaurant Jules Verne de la tour Eiffel par ses hôtes Emmanuel et Brigitte Macron pour un repas créé par le chef Alain Ducasse.

Les changements climatiques sont un point de tension entre les présidents Trump et Macron, et la planète a vécu cette semaine un événement en partie lié au phénomène bien loin des fastes des cérémonies du 14 Juillet.

L’un des plus gros icebergs jamais observés, 50 fois plus grand que Paris, s’est détaché en Antarctique et s'avance maintenant dans l'océan austral. La formation des icebergs est un processus naturel, que le réchauffement de l’air comme des océans contribue toutefois à accélérer, soulignent les scientifiques de l’Agence spatiale européenne.

Et pour terminer, voici l’œuvre de l’artiste américaine Heather Dewey-Hagborg qui utilise des échantillons d’ADN pour créer des masques 3D de ses modèles. Dans ce cas-ci, elle a eu recours à des prélèvements de salive et de cheveux de la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, quand elle était emprisonnée aux États-Unis, pour créer son visage en 3D. Son projet Strange Visions fait l’objet d’une exposition présentée à la galerie Fridman de New York. Bonne semaine en images!

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine