Vladimir Poutine est sacré président de la Russie jusqu'en 2024. Son homologue syrien Bashar al-Assad effectue une visite surprise dans la Ghouta orientale, et une centaine d'écolières enlevées par Boko Haram au Nigeria sont libérées. Notre retour sur l'actualité internationale de la semaine en photos.

Un texte d’Alain Labelle

Mettons d’abord le cap sur la France où les nombreuses réformes du président Emmanuel Macron ont suscité la grogne un peu partout dans le pays. Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues, des écoles ont été fermées, et les transports ont été perturbés.

À Paris, la police a eu recours aux canons à eau lors de l’une de ces manifestations afin de disperser des participants cagoulés qui incitaient la foule à l’émeute.

Toujours à Paris, Nicolas Sarkozy a été rattrapé par l’affaire du financement illégal libyen de sa campagne électorale de 2007. L'ancien chef de l'État français, 63 ans, a été mis en examen (inculpé) pour « corruption passive », « financement illégal de campagne électorale » et « recel de fonds publics libyens », ce qui a eu pour effet de donner un coup d'accélérateur à cette poursuite instruite par des magistrats français depuis près de cinq ans.

À Bruxelles, en Belgique, l’actuel président français Emmanuel Macron a rencontré la première ministre britannique Theresa May et la chancelière allemande Angela Merkel en marge d’un sommet européen fortement consacré aux liens commerciaux tendus avec les États-Unis en raison du vent de protectionnisme créé par les déclarations du président Donald Trump.

Nul ne doute que les trois leaders ont aussi évoqué la question de l’expulsion des diplomates russes du Royaume-Uni. Ces derniers ont dû quitter leur ambassade de Londres en direction de Moscou, à l'expiration de l'ultimatum fixé par le gouvernement May en rétorsion à l'empoisonnement d'un ex-espion russe sur le territoire britannique.

Vladimir Poutine a finalement réagi à ces accusations en les qualifiant de « grand n'importe quoi » et a déclaré que son pays était prêt à collaborer avec les autorités britanniques dans leur enquête. Il faut dire que la semaine a été fort occupée pour le président, qui a été réélu pour un quatrième mandat à la tête de la Russie avec pas moins de 75 % des votes dans un scrutin teinté d’irrégularités.

Par exemple, le cas d’une femme de Moscou qui a voté à trois endroits différents a retenu l’attention d’un journaliste de Reuters. Interrogée sur ses actions, la dame a déclaré qu’elle avait sept collègues de travail qui possédaient le même manteau et qu’il devait se méprendre. À vous de juger.

Un grand allié de Moscou, le président syrien Bashar Al-Assad, s’est rendu pour la première fois depuis des années dans la Ghouta orientale, reprise en grande partie aux rebelles par ses forces armées. Il a été filmé dans un quartier sécurisé, lors d'une opération de relations publiques relayée sur les comptes officiels de la présidence et filmée dès le début, dans sa voiture. Il faut dire que son armée continue de bombarder intensivement cette région, reconnue comme un haut lieu des adversaires à son régime.

La population de la région, toujours prise au milieu d’une guerre civile qui n'en finit plus, continue de fuir les combats du mieux qu’elle peut.

Au Nigeria, 104 des écolières enlevées le 19 février par des militants islamistes de Boko Haram à Dapchi, dans le nord-est du pays, ont été ramenées à leur école par leurs ravisseurs dans des circonstances qui soulèvent de nombreuses interrogations. « La ville a exulté, les gens priaient et tout le monde était très heureux », raconte Alhaji Deri, le père d’une des captives.

Toujours en Afrique, la Somalie a encore une fois été frappée par un attentat terroriste. Au moins 14 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans l'explosion d'une voiture piégée devant un hôtel populaire de la capitale, Mogadiscio. L'attaque n'a pas été revendiquée, mais les islamistes shebab affiliés aux djihadistes d'Al-Qaïda sont coutumiers de ce genre d'attaque.

C’était la Journée mondiale de l'eau, jeudi, et l’ONU a profité de l’occasion pour rappeler que plus de 80 % des eaux usées sur la planète proviennent des activités humaines et elles sont toujours déversées dans la nature sans aucune dépollution. Une photo valant mille mots, la prochaine a été prise près de New Delhi, en Inde. Elle montre un homme qui récolte du plastique recyclable dans la rivière Yamuna alors que celle-ci est recouverte par une mousse pour le moins abondante provenant de détergents industriels utilisés par des usines voisines.

Le musicien Richard Starkey, 77 ans, a été nommé chevalier de la monarchie britannique par le prince William lors d’une cérémonie qui s’est tenue au palais de Buckingham. Cet ex-Beatles, mieux connu sous le nom de Ringo Starr rejoint par le fait même Sir Paul McCartney, le seul autre membre des Beatles encore vivant, qui avait été nommé chevalier en 1997. Il y a plus de 50 ans, les jeunes musiciens des Beatles s'étaient rendus au palais de Buckingham pour être nommés membres de l'Ordre de l'Empire britannique. Bonne semaine en images!

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards