Retour

Ottawa investit 16,6 M$ dans la lutte contre la mortalité infantile au Mozambique

Le gouvernement canadien investira 16,6 millions de dollars au cours des six prochaines années pour contrer la mortalité infantile et maternelle au Mozambique dans le cadre d'un projet de recherche et de développement mené par l'Université de la Saskatchewan.

Un texte d'Omayra Issa

Les Nations unies estiment que le taux de mortalité des mères de ce pays d’Afrique australe est 70 fois plus important qu'au Canada dans ses données les plus récentes datant de 2015.

« On estime à 489 décès pour 100 000 naissances [contrairement] à 7 [décès] sur 100 000 au Canada », précise la directrice du projet Denise Kouri.

Elle ajoute que le phénomène persiste notamment en raison de normes culturelles. « On ne peut pas améliorer ce taux en ciblant seulement les services de santé. C’est une société très patriarcale et les femmes n’ont pas beaucoup de pouvoir pour accéder aux services quand ils existent et ne connaissent pas leurs droits », dit la Fransaskoise.

L’initiative a pour ambition d'améliorer la santé et la vie de 165 000 Mozambicaines en âge de procréer et protéger 20 000 nouveau-nés dans 20 communautés rurales réparties dans cinq districts de la province d'Inhambane sur la côte sud du pays.

Les femmes auront à leur disposition plus de 1000 nouveaux travailleurs de santé, trois nouvelles ambulances et centres de naissance.

L’Université de la Saskatchewan entretient des liens avec le Mozambique depuis 20 ans. L’établissement compte documenter les histoires des femmes sur leur santé reproductive.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine