Retour

Panama Papers : 500 millions récupérés dans le monde, rien au Canada

Une douzaine de pays d'un peu partout dans le monde ont récupéré jusqu’à maintenant 500 millions de dollars d’impôts impayés, à la suite des révélations des Panama Papers, en avril 2016. Pour le moment, aucune somme n’est destinée aux coffres du gouvernement canadien.

La publication des informations obtenues par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, puis partagées avec le Consortium international des journalistes d'enquête (ICIJ) et ses partenaires médias, dont font partie Radio-Canada, CBC et le Toronto Star, avait provoqué une série d’enquêtes d’agences fiscales dans le monde.

Une bénédiction pour l’Espagne

Les Panama Papers se sont avérés être un trésor pour certains pays, notamment pour l’Espagne qui, grâce à cette fuite massive de documents, a pu récupérer 156 millions de dollars dans des comptes cachés. Une bonne partie de cette somme, soit 128,4 millions de dollars, a été déclarée de façon volontaire par des contribuables qui ont avoué avoir omis d’inscrire tous leurs revenus dans leurs déclarations.

L’Équateur a indiqué avoir récupéré 82,6 millions de dollars, tandis que l’Australie a pu en recouvrer 49 millions.

Ces données compilées par l’ICIJ indiquent également que le Mexique a pu retrouver 27 millions et Malte, 9,4 millions.

L’Agence du Revenu du Canada critiquée

Ces avancées mondiales, qui contrastent avec les résultats nuls de l’Agence du Revenu du Canada (ARC), alimentent les critiques à propos de la capacité de l’ARC de mettre le grappin sur les contribuables qui tentent d'éviter de payer leurs impôts.

L’ARC explique que des milliers de documents ont été examinés et que 123 contribuables liés à la fuite de documents ont fait l’objet de vérifications.

L’Agence estime qu’il lui faudra encore au moins deux ans et demi avant de pouvoir rendre public le montant, s’il y en a un, d’impôts impayés récupérés grâce aux Panama Papers.

« C’est une indication supplémentaire de l’approche insouciante de notre agence de revenu », a dénoncé le sénateur libéral Percy Downe qui, pendant des années, a fustigé l'inefficacité de l’ARC à débusquer les fraudeurs.

« Il y a un niveau de transparence qui manque totalement, ajoute-t-il. Le gouvernement a l’occasion d’être juste pour la classe moyenne. Mais [les membres du gouvernement] plongent plutôt leurs têtes dans le sable. »

Avec les informations de Zach Dubinsky, de CBC News

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards