Retour

Panama Papers : Snowden rappelle le rôle « vital » des lanceurs d’alerte

Le scandale des Panama Papers souligne le rôle plus que jamais primordial des lanceurs d'alerte, a déclaré Edward Snowden lors d'une vidéoconférence de 90 minutes mardi soir devant une salle comble à Vancouver.

Le moment n'aurait pas pu être plus propice. Bien que la conférence d'Edward Snowden avait été prévue depuis des mois par l'Université Simon Fraser, c'est quelques jours après les fuites des Panama Papers que l'ex-consultant de l'Agence de la sécurité nationale américaine (NSA) a pris la parole pour discuter virtuellement avec les Vancouvérois.

Démocratie « en danger »

Selon lui, cette affaire prouve une fois de plus que la société actuelle est victime du principe de « deux poids, deux mesures ». Et Snowden d'ajouter : « C'est un danger pour la démocratie ».

« Les plus privilégiés et les plus puissants de ce monde obéissent à des règles différentes qui non seulement les exemptent des lois et des comportements auxquels nous sommes soumis, mais qui, en plus, leur permettent de ne pas payer les mêmes impôts que nous », dénonce-t-il.

Les Panama Papers constituent, à ce jour, la plus grande brèche de l'histoire touchant au secteur des paradis fiscaux. Plus de 11 millions de documents émanant d'une firme panaméenne de domiciliation de sociétés extraterritoriales (offshore) continuent d'éclabousser de nombreux dirigeants ainsi que des personnalités du monde des affaires et de la politique.

Citoyens transparents, dirigeants redevables

Alors que le comportement des citoyens est, de force ou de gré, de plus en plus transparent à cause - selon Edward Snowden - de la surveillance de masse exercée par les autorités du monde entier, il est normal que celui des décideurs y soit également soumis.

« S'il y a bien une leçon à tirer de cette affaire, c'est que l'accès à l'information est crucial », commente-t-il.

Quelques enjeux locaux ont également été débattus au cours de la conférence, comme la controversée loi antiterroriste C-51, qu'il a qualifiée de « gigantesque seau » d'informations sur les Canadiens partagé allègrement avec les États-Unis.

L'Américain a été ovationné à l'issue de la conférence.

Héros pour certains, traître pour d'autres, Edward Snowden est à l'origine des fuites ayant permis de révéler l'existence d'un vaste programme de surveillance controversé mené par les services secrets américains.

Âgé de 32 ans, il est aujourd'hui réfugié en Russie pour éviter d'être traduit devant la justice américaine pour espionnage et vol de documents. S'il était reconnu coupable au terme d'un éventuel procès, il pourrait écoper de 30 ans de prison.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine