Retour

Plus de 200 morts dans un glissement de terrain en Sierra Leone

Plus de 200 corps ont été extraits lundi de la coulée de boue qui a emporté des dizaines de maisons dans une localité proche de la capitale sierra-léonaise, Freetown, et ce bilan est encore provisoire. Les autorités estiment qu'il y aurait eu au moins 312 victimes.

D'après une nouvelle estimation de la Croix-Rouge, au moins 205 corps ont été transportés à la morgue centrale de Freetown.

Le bilan devrait encore s'alourdir à mesure que les secours progresseront, a déclaré Abou Bakarr Tarawallie, un porte-parole de la Croix-Rouge.

Le glissement de terrain est survenu en tout début de matinée dans la localité de Regent, après une nuit de pluies diluviennes. Il a emporté des dizaines de maisons sur son passage.

Le vice-président Victor Foh, qui s'est rendu sur place, a dit craindre que des centaines de personnes aient péri ensevelies. « Il est probable que des centaines de corps gisent sous les débris », a-t-il dit à Reuters. « La catastrophe est si grave que je me sens brisé », a poursuivi le vice-président.

Un grand nombre d'habitations de cette localité en bordure d'un massif montagneux au sud de Freetown ont été construites sans permis, a-t-il précisé.

La catastrophe a surpris de nombreux habitants dans leur sommeil, ont raconté des témoins.

« Nous dormions lorsque nous avons entendu le bruit d'un des murs qui s'effondrait. Nous avons à peine eu le temps de nous lever, l'eau coulait partout et toute la maison était inondée », a déclaré Salimatu Bangura, une femme de 36 ans dont le frère n'a pas survécu.

Plus d'articles

Commentaires