Retour

Près de 700 immigrés arrêtés au cours des derniers jours aux États-Unis

Les autorités américaines de l'immigration ont arrêté près de 700 immigrés condamnés pour des délits ou des crimes au cours des derniers jours, a annoncé lundi le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, John Kelly.

Dans un communiqué, il précise que les faits reprochés aux immigrés interpellés vont de l'homicide à la conduite en état d'ivresse.

Ces arrestations s'inscrivent dans le cadre des opérations de routine habituellement mises en œuvre par les agents de l'immigration et des douanes (Immigration and Customs Enforcement, ICE), a-t-il assuré.

Les organisations de défense des immigrés redoutent de leur côté que ces opérations ne prennent pas en compte les attaches familiales des immigrés ni leur niveau réel de dangerosité.

Lors de sa prise de fonction, le président américain, Donald Trump, a promis d'expulser de deux à trois millions d'immigrés disposant d'un casier judiciaire.

La précédente administration, dirigée par Barack Obama, s'est elle aussi efforcée d'expulser les immigrés coupables de crimes et de délits, mais ces expulsions ne concernaient pas les immigrés coupables de délits routiers.

Lors d'une conférence de presse organisée avec le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, Donald Trump a salué les efforts de l'ICE.

« En fait, nous prenons des délinquants, des délinquants très, très endurcis dans certains cas, qui ont derrière eux une longue expérience d'abus et de problèmes », a déclaré Donald Trump.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine