Retour

Présidentielle : le Michigan entreprend un nouveau dépouillement; la Pennsylvanie sommée de le faire

La candidate du Parti vert à la présidentielle américaine, Jill Stein, a déposé lundi une nouvelle requête devant un tribunal de la Pennsylvanie pour forcer un nouveau dépouillement des bulletins de vote.

Mme Stein a présenté sa demande quelques heures à peine après qu’un tribunal du Michigan eut forcé les autorités de l’État à aller de l’avant avec le même exercice dès lundi midi. Les responsables de l’État souhaitaient attendre mercredi avant de procéder.

Un nouveau dépouillement des bulletins de vote est déjà en cours au Wisconsin.

La Pennsylvanie, le Michigan et le Wisconsin sont trois États de la « Rust Belt » [ceinture de rouille] traditionnellement démocrates qui ont basculé dans le camp du républicain Donald Trump lors de la présidentielle.

Fort des 46 grands électeurs octroyés à ces États, M. Trump a remporté la présidentielle avec 306 votes au Collège électoral, contre 232 pour sa rivale démocrate Hillary Clinton.

Si les trois États devaient finalement lui être accordés, l’ex-secrétaire d’État remporterait la présidentielle, en franchissant le seuil requis de 270 votes au Collège électoral.

Un tel revirement de situation apparaît cependant hautement improbable, M. Trump ayant remporté la Pennsylvanie par plus de 67 000 votes, le Wisconsin par plus de 27 000, et le Michigan par plus de 10 500.

Mme Stein soutient néanmoins que ces nouveaux dépouillements sont nécessaires pour assurer l’intégrité du système électoral américain.

Au sujet de la Pennsylvanie, elle argue plus précisément que certaines machines électroniques désuètes ne laissent aucune trace écrite, ce qui les rend vulnérables à des cyberattaques.

Le système électoral en Pennsylvanie est une honte nationale. [...] Les électeurs sont contraints d'utiliser une technologie vulnérable, piratable et dépassée, interdite dans d'autres États.

Jill Stein, par voie de communiqué

Une première requête déposée dans cet État a été abandonnée samedi, l'équipe de Mme Stein n'ayant pas réussi à recueillir la somme requise de un million de dollars.

La loi fédérale oblige les États à résoudre toute dispute électorale avant le 13 décembre, soit six jours avant que les grands électeurs ne soient appelés à enregistrer formellement leur vote.

Plus d'articles

Commentaires