Retour

Présidentielles américaines : se faire à l'idée Trump

Les républicains conçoivent de plus en plus que Donald Trump, malgré ses travers, soit un candidat crédible à la présidence des États-Unis.

Une analyse de Yanik Dumont Baron correspondant à Washington

Il y a une leçon cachée dans le dernier sondage sur les prétendants à la présidence américaine. Non, ce n'est pas que Donald Trump demeure largement en tête chez les républicains. Et ce, malgré un style corrosif et en dépit d'un programme jugé trop extrême pour une bonne partie des Américains.

L'étonnement est passé. Les républicains semblent se faire à l'idée que le coloré milliardaire puisse devenir leur président. Pour vrai.

Peu honnête et peu fiable

Oubliez les chiffres publiés dans le dernier sondage Washington Post/ABC News. Regardez plutôt les réponses aux autres questions. C'est clair, les Américains ont une opinion bien arrêtée de Donald Trump, et ce n'est pas celle d'un futur président.

On le juge peu honnête et peu fiable. On le croit détaché des problèmes des gens ordinaires. On estime qu'il n'a pas la personnalité ni le tempérament pour diriger les États-Unis. C'est la vue de l'ensemble des Américains consultés.

Qualifié pour être président

Séparez les réponses par affiliation politique, et vous trouverez une conclusion qui déplaît aux candidats préférés de l'élite, comme Jeb Bush ou Scott Walker. Ainsi, 64 % des républicains croient que Donald Trump est qualifié pour être président. C'est carrément l'inverse du résultat pour l'ensemble du pays. Ça ne veut pas dire que ces républicains vont voter pour lui. Mais c'est un signal bien clair : les Américains à droite ne veulent pas d'un membre de l'élite à la tête de leur pays.

De leur côté, les démocrates semblent se résigner à l'idée qu'Hillary Clinton, qui cumule des décennies d'expérience politique, représente leur parti en 2016. À propos de l'expérience politique, des contacts et des relations diplomatiques, ce sont deux visions bien différentes du rôle du commandant en chef qui s'affrontent.

Si les Américains devaient choisir demain, quelle vision l'emporterait? Selon le sondage, Clinton serait choisie, mais c'est une victoire qui se situe dans la marge d'erreur du sondage.

Autrement dit, Trump pourrait gagner.

Plus d'articles

Commentaires