Retour

Pyongyang accuse Séoul de lui avoir « déclaré la guerre »

La Corée du Nord a qualifié jeudi de « déclaration de guerre » la décision de Séoul de suspendre l'activité du parc industriel intercoréen de Kaesong et annoncé la suspension du « téléphone rouge » militaire entre les deux pays, rapporte l'agence de presse nord-coréenne KCNA.

Séoul a suspedu mercredi les activités du parc de Kaesong, seul exemple de coopération entre les deux Corées, en réponse au tir d'une fusée à longue portée par Pyongyang le week-end dernier, condamné par la communauté internationale.

Pyongyang affirme que le lanceur avait pour but de mettre en orbite un satellite, mais la communauté internationale estime qu'il s'agit d'une fusée à technologie de missile balistique. Ce lancement controversé survient après l'annonce par Pyongyang d'un quatrième essai nucléaire début janvier.

Pyongyang a déclaré le parc de Kaesong, du côté nord-coréen de la ligne de démarcation, zone sous contrôle militaire, à compter de ce jeudi et a ordonné le départ de tous les Sud-Coréens qui y travaillent. Ceux-ci n'ont pu emporter que leurs seuls effets personnels, précise KCNA.

Jeudi matin, des dizaines de camions sud-coréens ont repassé la frontière, chargés de marchandises et d'équipements, après la décision de Séoul de suspendre les activités du parc.

Les ouvriers nord-coréens ont eux-mêmes été évacués et le matériel placé sous séquestre, ajoute KCNA en citant un communiqué officiel.

Le Comité pour la réunification pacifique de la Corée, qui gère les relations de Pyongyang avec Séoul, a qualifié la suspension des activités à Kaesong d'impardonnable et la Corée du Sud de marionnette des États-Unis, comme elle le fait habituellement.

La Corée du Sud a réagi en expliquant que sa priorité était le retour sain et sauf de ses ressortissants.

L'arrêt de l'activité dans le parc ouvert en 2005 où 124 sociétés sud-coréennes emploient 55 000 Nord-Coréens rompt le dernier lien d'importance dans la coopération entre le Nord et le Sud.

La zone de Kaesong avait déjà été fermée par Pyongyang en avril 2013, en raison de tensions provoquées par un essai nucléaire nord-coréen. Elle avait été rouverte quelques mois plus tard.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards