Retour

Quatre autres garçons évacués de la grotte en Thaïlande

Les sauveteurs ont suspendu les opérations d'évacuation dans la grotte de Thuam Luang après avoir sorti un huitième garçon des galeries envahies par les eaux où quatre jeunes joueurs de soccer et leur entraîneur sont toujours coincés, et ce, depuis maintenant 16 jours.

Les équipes de plongeurs qui ont travaillé toute la nuit dans les galeries (selon l'heure nord-américaine) ont suspendu les opérations pour la journée après avoir sorti lundi matin quatre garçons de la grotte de Thuam Luang, dans le nord de la Thaïlande.

Dimanche, quatre des 12 membres de l'équipe de soccer coincés dans les galeries ont été sortis indemnes de la caverne par des plongeurs de la marine thaïlandaise et des plongeurs étrangers.

Les équipes de plongeurs avaient dû se reposer entre les deux évacuations et replacer des bouteilles d'oxygène le long du parcours, d'où l'intervalle.

Les quatre premiers garçons, hospitalisés, vont bien, a précisé Narongsak Osottanakorn, ex-gouverneur de la province de Chiang Rai et chef de la mission de secours. Ils sont toutefois « tenus à l'écart » de leurs parents, afin d'éviter qu'ils ne soient contaminés, vu leur état de faiblesse.

Quatre enfants et leur entraîneur toujours prisonniers de la grotte

Les parents des quatre derniers joueurs à devoir être évacués attendent toujours à l'entrée de la grotte de retrouver leurs enfants.

« J'attends toujours ici à la grotte, je croise les doigts », a témoigné la mère d'un des enfants.

L'opération de sauvetage reprendra dans la nuit de lundi à mardi.

Depuis 16 jours maintenant, les yeux du monde entier sont tournés vers cette grotte, où 12 joueurs de soccer de 11 à 16 ans et leur entraîneur de 25 ans ont été emprisonnés le 23 juin dernier par la montée subite des eaux dans le réseau de cavités étroites.

Les garçons avaient été découverts par des plongeurs britanniques après neuf jours de recherches.

Les opérations de sauvetage sont très complexes et nécessitent la collaboration de dizaines de plongeurs pour permettre à chacun des adolescents de sortir de la grotte sain et sauf.

Les plongeurs professionnels qui approvisionnent et évacuent les enfants mettent en moyenne une dizaine d'heures pour faire l'aller-retour dans le dédale de quatre kilomètres de galeries inondées.

«  Notre chef-d'oeuvre  »

Dimanche, les équipes d'intervention ont décidé de passer à l'action, pressées par le risque de nouvelles précipitations majeures et d'une montée des eaux dans la caverne.

« Aujourd'hui, ça a été notre meilleure situation en ce qui concerne la santé des enfants, le niveau de l'eau et le niveau de préparation de nos équipes de sauvetage, a alors déclaré Narongsak Osattanakorn, lors de la conférence de presse qui a suivi les sauvetages. Cela a été notre chef-d'œuvre. »

Un total de 90 plongeurs, dont 40 proviennent de Thaïlande et les autres d'ailleurs dans le monde, participent à l'opération.

Jusqu'à quatre jours de danger

La mission de sauvetage pourrait durer de trois à quatre jours au total, selon les conditions météo, selon un officier de l'armée engagé dans la mission de secours.

Cette évacuation est semée d'embûches, parmi lesquelles un passage très difficile à franchir dans lequel il faut se faufiler, qui est la hantise des plongeurs.

Cette zone se trouve à 1,7 kilomètre de l'endroit où les enfants ont été découverts. Une fois cette épreuve franchie, les enfants sont à moins d'un kilomètre de la troisième chambre, où les secouristes ont installé leur camp de base.

À partir de là, ils doivent encore parcourir près de 2 kilomètres, mais le danger est derrière eux.

Au total, les jeunes, leur entraîneur et les secouristes ont plus de 4 kilomètres à parcourir.

Plus d'articles