Retour

Quatre jeunes extraits vivants de la grotte en Thaïlande

Les autorités thaïlandaises, qui ont lancé dimanche l'opération visant à sortir de la grotte Tham Luang 12 jeunes et leur entraîneur de soccer, ont annoncé que quatre enfants ont été extraits vivants du réseau de cavités dont ils étaient prisonniers.

Les quatre jeunes ont été évacués par hélicoptère vers un hôpital de la ville de Chiang Rai, à 70 km de la grotte.

Aucun détail n'a été donné sur l'état de santé des enfants.

Un responsable du ministère de la Défense, sous couvert de l'anonymat, avait assuré un peu plus tôt que « six d'entre eux sont sortis », mais le bilan officiel n'a jamais été révisé dans la soirée et aucune explication fournie.

Selon le gouverneur de la province de Chiang Rai, Narongsak Osatanakorn, l'opération de sauvetage se déroule « mieux que prévu ». Il a fait ces commentaires en conférence de presse après la sortie des premiers enfants.

Il a expliqué que des médecins accompagnent les plongeurs pour déterminer quels enfants doivent sortir en premier.

Les secouristes ont maintenant besoin d'« environ 10 heures » pour préparer la prochaine opération de sauvetage, a-t-il ajouté en précisant que 90 plongeurs (50 étrangers, 40 Thaïlandais) sont engagés dans l'opération.

Les 12 joueurs de soccer et leur entraîneur ont passé 15 jours prisonniers de la grotte.

La mission de sauvetage avait commencé en matinée dimanche, heure locale. Elle pourrait durer de trois à quatre jours au total, en fonction des conditions météo, a déclaré un officier de l'armée engagé dans la mission de secours.

Cette évacuation est semée d'embûches, notamment un passage très étroit, qui est la hantise des plongeurs.

Dans cette zone très étroite, dite « T-junction », ou « intersection en T », le passage n'est plus qu'un boyau dans lequel il faut se faufiler.

« Le passage, très étroit, monte puis descend » et nécessite de se contorsionner, avait expliqué le 2 juillet M. Osottanakorn.

Cette zone se trouve à 1,7 kilomètre de l'endroit où les enfants ont été découverts. Une fois cette épreuve franchie, les enfants sont à moins d'un kilomètre de la 3e chambre, où les secouristes ont installé leur camp de base.

À partir de là, ils doivent encore parcourir près de 2 kilomètres, mais le danger est derrière eux.

Au total, ils ont plus de 4 kilomètres à parcourir.

Les secouristes ont repoussé au maximum le moment de l'évacuation, le temps de pomper l'eau, jusqu'à avoir un minimum de portions sous-marines à parcourir en plongée.

Des conditions de sauvetage difficiles

Jusqu'ici, il fallait onze heures à un plongeur aguerri pour faire l'aller-retour jusqu'aux enfants : six heures à l'aller, cinq heures au retour grâce au courant.

Les autorités ont annoncé le départ des plongeurs chargés de les ramener à 10 h locales (23 h HAE).

Plonger dans cette eau trouble « comme du café au lait », selon l'expression d'un plongeur, pose un sérieux défi auquel des professionnels ne sont pas venus à bout.

« Il y a zéro visibilité, l'espace est confiné », témoigne Matt Fitzerald, plongeur de la Police fédérale australienne. Il a réussi à plonger sur une partie du trajet, mais n'a pu aller jusqu'au bout.

Avec cette eau trouble, impossible de consulter une montre ni d'autres équipements donnant la possibilité de surveiller le temps de plongée.

Les plongeurs ont installé une corde le long de la paroi pour leur permettre de se guider.

Plusieurs des enfants, âgés de 11 à 16 ans, ne savent pas nager, et aucun n'a jamais fait de plongée.

Outre la remise en forme physique, la préparation psychologique des enfants est cruciale.

« Ils ont été informés de l'opération et sont prêts à être évacués et à affronter tous les défis », a assuré plus tôt dimanche Narongsak Osottanakorn.

« Une seule panique individuelle, en cas de problème avec le système de respiration de plongée ou quoi que ce soit d'autre, et cela aura un gros impact sur tous les autres », met en garde Andrew Watson, spécialiste britannique en secourisme.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine