Retour

Quatre nouveaux accusés reliés à la crise de l'eau à Flint, au Michigan

Le procureur général de l'État du Michigan annonce l'inculpation de quatre employés municipaux concernant la crise de l'eau potable dans la ville de Flint.

Deux des accusés étaient des administrateurs nommés par l'État, et les deux autres, des employés municipaux à la direction de l’usine de traitement des eaux de la ville.

Les deux administrateurs, Darnell Earley et Gerald Ambrose, sont inculpés de quatre chefs d’accusation, dont complot et mauvaise conduite dans l’exercice de leurs fonctions.

Selon le procureur, ces hommes ont trompé le secrétariat du Trésor du Michigan en achetant des millions en obligations dans le but d'utiliser l'argent pour la construction d’un nouveau pipeline. Ils auraient changé la source d'approvisionnement en eau potable dans le but d'économiser de l'argent, pendant qu'une nouvelle conduite était en construction.

L'usine a ainsi abandonné le système de la ville de Détroit pour puiser son eau dans la rivière Flint. Cependant, cette eau était plus corrosive; elle a rongé les canalisations et entraîné la contamination au plomb.

Les employés municipaux, l’ex-directeur des travaux publics Howard Croft et l’ex-directeur des services Daugherty Johnson ont été inculpés pour complot et faux prétextes parce qu'ils avaient opéré une usine qui n'était pas équipée adéquatement pour traiter les eaux de la rivière.

« La tragédie que nous connaissons sous le nom de la crise de l'eau à Flint n'est pas arrivée par accident », a déclaré le procureur Bill Schuette, mardi.

En 2014, 12 personnes sont mortes et des milliers d'autres, dont des enfants, ont eu des troubles nerveux, immunitaires et digestifs, en plus de graves problèmes de peau. Des tests ont montré que les enfants de Flint avaient un taux de plomb dans le sang deux fois plus élevé que la moyenne nationale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine