Retour

Réactions partagées de la communauté cubaine de Toronto après la mort de Fidel Castro

La réaction des membres de la communauté cubaine de Toronto après la mort de Fidel Castro est loin d'être unanime. Si certains le qualifient de « monstre », d'autres pleurent « un grand homme ».

Le musicien d’origine cubaine, Pablo Terry, qui a emménagé à Toronto il y a plus de 20 ans, croit que c’est « un triste jour ». Pour lui, Fidel Castro, l’ex-président cubain qui est mort vendredi à l’âge de 90 ans était un « grand homme à Cuba ».

Il était tout pour ma famille.

Pablo Terry

« Tous les membres de ma famille sont castristes. Nous sommes nés avec la révolution. La plupart des choses que nous avons, nous les devons à Castro…, mais tout le monde n’a pas le même sentiment », ajoute-t-il.

Luis Mario Ochoa, un guitariste et chanteur né à La Havane, fait justement partie de ceux qui disent « bon débarras ».

« Il y a des gens qui quand ils meurent, nous célébrons tous leur vie, peu importe leurs opinions politiques », mais, dit-il, Fidel Castro n’est pas de ceux-là. Il a « divisé son pays » et « affamé sa population pendant qu’il vivait comme un empereur ».

Dirigeant controversé

Fidel Castro a été une figure importante des cinquante dernières années et l’une des plus controversées, selon Janice Stein, professeure à la Munk School of Global Affairs à Toronto.

Il était un ardent révolutionnaire, pas le leader idéologique, c’était Che Guevara.

Janice Stein, Munk School of Global Affairs

« Il était l’exécutant, celui qui opérait. Et ce que l'on retiendra le plus de lui sera surement d'avoir poussé les États-Unis et l’Union soviétique au bord de la guerre en 1962 pendant la crise des missiles de Cuba », ajoute-t-elle.

« Il a mené la planète au bord d’une catastrophe nucléaire, renchérit Luis Mario Ochoa, je suis heureux d’avoir vécu pour voir le jour où ce monstre est enfin mort. »

Plus d'articles