Retour

Réchauffement climatique : New York poursuit les pétrolières

New York intente une poursuite de plusieurs milliards de dollars contre cinq grandes sociétés pétrolières, pour leur contribution au réchauffement climatique.

L'action en justice contre BP, Chevron, ConocoPhillips, Exxon Mobil et Royal Dutch Shell, s'inspire de poursuites similaires intentées l'an dernier par San Francisco et d'autres villes californiennes pour récupérer des milliards de dollars de dommages causés par l'élévation du niveau de la mer en raison des changements climatiques.

Les pétrolières ont vivement répliqué à cette offensive.

« Ce type d'action en justice [...] contre une industrie qui propose des produits sur lesquels nous nous reposons tous pour faire fonctionner l'économie et vivre au quotidien, n'en est pas une », a indiqué Exxon.

Chevron a dénoncé une action « sans fondement factuel ou juridique », tandis que Shell soulignait que le réchauffement devait être traité « par des politiques gouvernementales raisonnables et le changement culturel », « pas par les tribunaux. »

New York a annoncé que les dommages, éventuellement alloués par la justice, contribueraient au financement des mesures prises par la Ville pour lutter contre les conséquences du changement climatique », a annoncé la municipalité, qui a lancé un programme d'investissement de 20 milliards de dollars.

Elle a aussi l’intention de se débarrasser de quelque 5 milliards de dollars en investissements dans des sociétés actives dans les énergies fossiles. Les 5 milliards d'actifs font partie du portefeuille des fonds de pension municipaux qui assurent les retraites des fonctionnaires.

Plus d'articles