Retour

Reprise des combats à Alep après l'expiration d'une trêve

L'expiration de la trêve de trois jours décrétée par la Russie à Alep a mis fin au calme dans la ville syrienne, où de violents combats ont éclaté samedi soir entre les forces du régime et les rebelles.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a signalé des tirs d'artillerie et des affrontements féroces dans plusieurs quartiers de la ville, deuxième en importance au pays et enjeu majeur dans la guerre qui a fait plus de 300 000 morts depuis 2011.

Des tirs d'artillerie ont été entendus dans la partie est de la ville, qui est contrôlée par les rebelles.

La Russie, qui est alliée du gouvernent de Bachar Al-Assad dans cette guerre, avait décrété une trêve humanitaire de trois jours qui s'est terminée samedi à 19 h, heure locale.

Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient

Cette pause dans les conflits n'a toutefois pas permis à l'ONU d'évacuer 200 blessés graves bloqués dans les quartiers assiégés depuis juillet. Les Nations unies ont évoqué des conditions de sécurité insuffisantes.

Les huit corridors établis par la Russie qui devaient permettre aux habitants et aux rebelles qui le voulaient de quitter le secteur n'ont pas été utilisés, a confirmé l'OSDH.

L'ONU avait demandé une prolongation du cessez-le-feu jusqu'à lundi, sans succès. Elle s'inquiète que la reprise des bombardements, qui ravagent la ville depuis plusieurs mois, provoque une catastrophe humanitaire dans les quartiers rebelles.

Selon les Nations unies, les attaques du régime et de la Russie ces quatre dernières semaines ont fait environ 500 morts et 2000 blessés dans les quartiers est d'Alep.

Plus d'articles