Retour

Retour de l'hostilité dans les relations entre Washington et Pyongyang

Mike Pompeo a rejeté les accusations de la Corée du Nord selon lesquelles Washington a présenté à Pyongyang des exigences « dignes de gangsters » à l'issue d'une journée et demie de pourparlers dans la capitale nord-coréenne.

Le chef de la diplomatie américaine et le représentant du régime coréen, Kim Yong-chol, n’ont pas fait le même bilan de leur rencontre de samedi.

Alors que M. Pompeo a évoqué des échanges « productifs », menés « de bonne foi », le ministère des Affaires étrangères nord-coréen a plutôt jugé les demandes américaines « dignes de gangster ».

En visite à Hanoï au Vietnam, dimanche, M. Pompeo a réagi à ces propos, ajoutant au passage que les sanctions contre la Corée du Nord seraient maintenues jusqu’à ce que Pyongyang se débarrassent de son arsenal nucléaire.

« La route sera difficile, et nous savons que des critiques tenteront de minimiser le travail que nous avons accompli », a-t-il ajouté.

Les commentaires négatifs de la Corée du Nord après la rencontre avec Mike Pompeo sont comme une piqûre de rappel de la difficulté éprouvée par de précédentes administrations américaines à négocier avec Pyongyang.

Lors du sommet historique du 12 juin entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump, le premier a promis qu'il allait « œuvrer à la dénucléarisation de la péninsule coréenne », sans en définir les modalités ni le calendrier, tandis que le second a promis en échange des « garanties de sécurité » et la fin des manoeuvres militaires américano-sud-coréennes.

Suivre la voie empruntée par le Vietnam

À Hanoi, M. Pompeo s’est adressé aux membres de la communauté d’affaires et a rappelé la prospérité que connaît le Vietnam depuis la normalisation de ses relations avec les États-Unis en 1995.

Pompeo a appelé le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à répliquer le « miracle » de la croissance économique au Vietnam en améliorant ses liens avec les États-Unis. Il a assuré que l'Amérique tient ses promesses avec ses anciens ennemis.

« Le président Trump croit que votre pays peut reproduire ce chemin », a-t-il déclaré en s’adressant à Kim Jong-un. Il a également répété l'engagement du président américain pour aider à améliorer l'économie de la Corée du Nord.

Il est également revenu sur les accusations de la Corée du Nord en maintenant que sa visite avait porté ses fruits.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chat paresseux n'ouvre même pas les yeux pour miauler





Rabais de la semaine