Retour

Rétrogradée en tempête tropicale, Beryl devrait détremper les Antilles

Le premier ouragan de la saison dans l'océan Atlantique, Beryl, a été rétrogradé au rang de tempête tropicale, mais fait toujours route vers les Antilles et les Caraïbes. Elle devrait déverser une grande quantité de pluie sur des îles tentant toujours de se remettre des tempêtes de l'an dernier.

Un avertissement a été émis pour la Guadeloupe et la Dominique, cette dernière étant toujours engagée dans un processus de reconstruction à la suite des dégâts provoqués par Maria, un ouragan de catégorie 5.

Selon le service météorologique de la Dominique, les conditions météo devaient commencer à se détériorer samedi soir. Une dizaine de centimètres de pluie pourraient s'abattre sur la région.

Dans une déclaration publique, le premier ministre dominicain Roosevelt Skerrit a affirmé que le parcours et l'intensité de la tempête pouvaient encore changer, et que la population devait demeurer alerte.

M. Skerrit a demandé aux résidents de stocker de l'eau potable, puisque le gouvernement allait couper le service d'aqueduc par mesure de précaution.

Selon des responsables de la Guadeloupe, des vents de 85 kilomètres par heure devraient souffler sur l'île, et des vagues atteignant 3 mètres s'abattre sur les côtes.

Plus loin dans la région des Caraïbes, l'état d'urgence a été déclaré sur le territoire américain de Porto Rico, où Maria a provoqué des dégâts dépassant les 100 milliards de dollars.

Selon le U.S. National Hurricane Center, l'oeil de Beryl se situait à 885 kilomètres au sud-est des Petites Antilles, et se déplaçait vers l'ouest à une vitesse de 28 kilomètres par heure.

À Porto Rico, le gouverneur Ricardo Rossello a mis en garde contre des coupures de courant. Le réseau électrique de l'endroit est plus fragile depuis le passage de Maria.

Plus d'articles