Retour

Royaume-Uni : Boris Johnson se porte à la défense de Theresa May

Des ténors du Parti conservateur britannique se sont portés lundi à la défense de la première ministre Theresa May, dont le leadership a été sérieusement fragilisé par la débâcle électorale de la semaine dernière.

Mme May doit aussi rencontrer au cours des prochaines heures les élus conservateurs, dont plusieurs qui réclament sa tête pour avoir convoqué une élection générale anticipée qui a coûté sa majorité au parti.

Le rival le plus en vue de Mme May, le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, a rappelé dans les pages du tabloïd Sun que les conservateurs n'avaient pas récolté autant de votes depuis le règne de Margaret Thatcher et qu'ils forment toujours le plus grand parti au Parlement.

Il a dit que Mme May était « la bonne personne » pour répondre aux attentes des électeurs qui en ont assez « des promesses et des querelles politiques ».

Mme May a congédié ses deux principaux lieutenants pendant la fin de semaine, afin de décapiter une rébellion qui aurait pu lui coûter son poste. De nombreux parlementaires conservateurs sont furieux de ne pas avoir eu leur mot à dire concernant la stratégie électorale du parti.

Mme May a aussi ramené l'ancien ministre de la Justice Michael Gove au sein de son gouvernement en lui confiant le poste de ministre de l'Environnement, afin de montrer qu'elle est ouverte aux idées différentes. M. Gove comptait parmi les principaux détracteurs de Mme May et il a été chassé quand elle est devenue première ministre l'an dernier.

Les pourparlers entre Londres et Bruxelles sur le Brexit devaient débuter lundi prochain, le 19 juin. Le responsable britannique des négociations, David Davis, a laissé entendre lundi que cela pourrait être retardé, puisque c'est à ce moment que devrait aussi avoir lieu le discours du Trône. Le bureau de Mme May a toutefois refusé de confirmer que le discours aura lieu à ce moment.

Mme May poursuit les discussions avec le Parti unioniste démocrate (DUP) pour former un gouvernement. Le Parti conservateur a récolté 316 sièges et le DUP dix au sein d'un Parlement qui en compte 650.

La valeur de la livre sterling face au dollar américain est passée de 1,2950 $ US avant le vote à 1,2659 $ US lundi, soit son niveau le plus bas des deux derniers mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine