Retour

Royaume-Uni : le plan de lutte contre l'obésité des enfants vivement critiqué

Le Royaume-Uni a présenté jeudi un plan pour lutter contre l'obésité croissante chez les enfants, notamment en imposant une taxe sur les boissons gazeuses, en demandant aux fabricants d'aliments de réduire le sucre et en incitant les élèves des écoles primaires à faire plus d'exercice.

Les militants du milieu de la santé ont toutefois accusé le gouvernement de ne pas avoir restreint la publicité de la malbouffe destinée aux enfants.

La population britannique compte parmi les plus grasses d'Europe occidentale. Selon l'agence Public Health England, environ 62 % des adultes et 31 % des enfants de 2 à 15 ans souffrent d'embonpoint ou d'obésité.

Londres veut que les fabricants réduisent de 20 % d'ici 2020 la quantité de sucre dans les produits populaires auprès des enfants - y compris les céréales, les bonbons et les desserts.

Cette cible est volontaire, mais le gouvernement prévient d'emblée qu'il envisagera d'autres méthodes si elle n'est pas atteinte.

Faire bouger les enfants

On demande aux écoles primaires d'aider les enfants à bouger au moins 60 minutes par jour, soit 30 minutes au gymnase ou en classe et 30 minutes à l'extérieur.

Le gouvernement a déjà annoncé une « taxe de sucre » sur les sodas, qui doit entrer en vigueur en 2018. Les fonds recueillis seront consacrés aux sports scolaires et à des petits déjeuners santé à l'école.

Une représentante de l'Association médicale britannique a estimé que ce plan est « incroyablement » décevant puisqu'il ne comporte pas de restrictions concernant la commercialisation des aliments malsains et des boissons à l'intention des enfants.

Le célèbre chef Jamie Oliver, qui milite depuis longtemps contre l'obésité, a quant à lui déclaré que le plan « contient quelques bonnes idées, mais il manque tellement de choses ».

« [Il y a trop] de suggestions, de mesures volontaires [...] Où sont les mesures pour combattre les publicités irresponsables qui visent nos enfants et les restrictions sur la promotion de la malbouffe? », a-t-il dit.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine