Retour

Russie : l'opposant Navalny déclaré inéligible à la présidentielle

L'opposant russe Alexeï Navalny a été déclaré inéligible vendredi par la Commission électorale centrale en raison d'une condamnation par la justice. Malgré cette décision, Navalny compte se présenter contre Vladimir Poutine en mars prochain.

La Commission électorale centrale a précisé dans un communiqué publié sur son site Internet que sa décision ne s’inscrivait pas dans le cadre de la campagne électorale, le dépôt officiel de candidatures n’étant prévu que pour décembre prochain.

La présidente de la commission électorale, Ella Pamfilova, avait soutenu récemment que la candidature de Navalny n’avait « aucune chance d’être enregistrée aux élections en raison de sa condamnation », rapporte l’AFP. Pamfilova a laissé entendre que l’opposant russe pouvait « se pourvoir en cassation ».

Condamné à cinq ans de prison avec sursis dans une affaire qui remonte à 2009, l’opposant de 41 ans se dit déterminé à défier le président Poutine et mène campagne dans toute la Russie en dépit des obstacles et des agressions visant ses partisans.

« La Constitution n'interdit pas à Alexeï Navalny de se présenter aux élections. La commission électorale essaie par ses annonces de perturber la campagne », a déclaré à l'AFP Nikolaï Liaskine, l'un des membres de l'équipe de campagne de M. Navalny.

Alexeï Navalny purge actuellement une peine de 25 jours de prison pour avoir organisé une manifestation anticorruption non autorisée. Il sera libéré le 7 juillet, précise l’agence française.

Le bras droit de l'opposant, Leonid Volkov, a été condamné jeudi à cinq jours de détention pour avoir appelé à manifester sur YouTube le 12 juin.

Tombé tel un couperet, l’avis de la commission électorale risque de refroidir les ambitions présidentielles du principal opposant au Kremlin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine